Christophe Perreault

Une prolongation de contrat de quatre ans pour Max Pacioretty à Vegas

Embed from Getty Images

En milieu d’après-midi lundi, les Golden Knights ont annoncé une prolongation de contrat de quatre ans pour Max Pacioretty. Celle-ci comprend un impact salarial de 7 M$ et il gagnera un total de 10,5 M$ lors de la première saison selon Renaud Lavoie. Par la suite, ce sera 7 M$ en 2020-21 et 5,25 M$ lors des deux dernières saisons de l’entente.

Le contrat comprend aussi une clause de non-échange limitée qui lui permettra de lister 10 équipes auxquelles il n’acceptera pas d’être échangé. Il a été annoncé lors de la conférence de presse de George McPhee par rapport à l’échange qui l’a amené en ville, donc on peut croire qu’elle avait déjà été conclue avant que la transaction soit consommée. Du moins, c’est le cas si on croit Marc Bergevin.

Au total, c’est moins d’argent que les 36 M$ sur six ans qu’il avait refusé des Kings au repêchage plus tôt cet été. Par contre, ça lui donne deux autres saisons pour passer à la caisse et c’est aussi bon de mentionner que Vegas comprend une situation fiscale extrêmement favorable alors que ce n’est pas le cas de Los Angeles. J’imagine que le gros salaire lors de la première année a aussi aidé l’ancien capitaine du Tricolore à accepter cette offre.

Son impact salarial sera le plus gros de l’équipe lorsque l’entente entrera en jeu. En fait, il sera à égalité avec Marc-André Fleury, qui a également signé une prolongation de contrat avec les Golden Knights plus tôt cet été.

Ça semble être une bonne entente pour les deux côtés. Vegas profite de son espace immédiat sur le plafond salarial pour donner l’argent que Pacioretty voulait récupérer après avoir signé un contrat abordable. En plus, ils le font sans que ce soit un contrat à long terme, ce qui aurait pu leur faire très mal étant donné que le joueur aura 30 ans quand le contrat commencera. Ils évitent donc de payer trop cher pour des années de déclin et c’est toujours le défi quand tu paies un trentenaire.