Un ancien joueur de la WHL affirme avoir subi plusieurs agressions

Hockey

Un ex-joueur de la Western Hockey League a déposé une plainte à l’endroit du circuit junior.

Il a également envoyé une copie de sa plainte au réseau TSN. Dans celle-ci, il raconte en détails plusieurs agressions qu’il aurait subies lors de son passage dans la WHL. Les gestes en question se seraient déroulés au sein de deux équipes différentes.

La présumée victime souhaite, dans un premier temps, que les noms des clubs et de ses agresseurs ne soient pas dévoilés.

Chose certaine: ces allégations sont extrêmement choquantes et troublantes.

Une recrue malmenée

Lors de sa saison recrue, le joueur affirme avoir été attaqué par deux vétérans alors que l’équipe était sur la route. Ils l’auraient plaqué au sol, collé son village au plancher jusqu’au point où il avait de la misère à respirer.

Par la suite, l’un des deux agresseurs auraient posé ses genoux sur les épaules du joueur recrue, tout en appuyant ses parties génitales derrière la tête de sa victime. Pendant ce temps-là, l’autre vétéran était assis sur le dos de la présumée victime. Ce dernier affirme qu’il n’arrivait pas à bouger. Le premier agresseur aurait ensuite commencé à lui asséner des coups de pénis sur le côté de son visage.

Lors d’un autre incident, les deux mêmes vétérans auraient forcé plusieurs recrues à se dénuder dans le vestiaire et à jouer une partie de souk à la corde avec une corde attachée à leurs organes génitaux.

Crucifié et ébouillanté

Quelques jours plus tard, la plaignant affirme avoir été attaqué alors qu’il quittait la douche après une pratique. Les vétérans lui auraient mis une chaussette sur la tête et l’auraient attachée autour de son cou avant de lui asséner plusieurs coups de poing dans les côtes. Le joueur serait alors tombé au sol et aurait été attaché à un bâton de hockey avec du ruban adhésif, un peu comme s’il allait être crucifié.

Ses coéquipiers l’auraient ainsi traîné à travers le vestiaire jusqu’à la douche où la victime aurait ensuite reçu de l’eau très chaude. Finalement, ils ont attaché un lacet de hockey à son pénis et l’autre extrémité du lacet a été passée à travers un support à un porte-manteau avant d’être fixée à sa cheville.

Le jeune joueur a dû attendre plus d’une heure dans cette position avant d’arriver à se libérer. Cet incident lui a d’ailleurs causé une blessure au pénis.

Attaqué en pleine rémission

À une autre occasion, le plaignant affirme avoir été agressé alors qu’il soignait une blessure au bas du corps.

Il patinait sur la glace lorsque deux vétérans ont commencé à décocher des lancers dans sa direction. Un troisième assaillant l’a ensuite assommé avec un coup de poing. La victime qui était blessée au genou n’avait pas la force de se relever. Il a été laissé ainsi sur la glace. Lors de cette agression, son œil a tellement enflé qu’il n’arrivait plus à voir et il a perdu l’une de ses dents.

Suite à cet incident, les deux premiers agresseurs auraient été échangés à une autre équipe.

Fléau dans le hockey junior

Selon TSN, plusieurs des agresseurs cités dans la plainte ont aujourd’hui des rôles importants dans le monde du hockey.

Le plaignant affirme que ses coéquipiers et les dirigeants des deux équipes où il a évolué étaient au courant des agressions qu’il subissait.

Il a indiqué que ces abus l’avaient fait profondément transformé. Auparavant, il était un jeune homme enjoué et un bel espoir de la LNH. Par la suite, il est devenu un être aux idées sombres et incapable de faire confiance aux autres. La présumée victime aurait même développé des problèmes de consommation d’alcool en raison de ce qu’il a subi.

Il a expliqué que la récente poursuite intentée par Dan Carcillo et Garrett Taylor contre la CHL l’a incité à dévoiler son histoire.

Après avoir reçu les détails de la plainte, la WHL a déclaré prendre très au sérieux ces allégations. La ligue fera enquête et restera en contact avec la présumée victime.