Quatre joueurs des Blackhawks sont plus vieux que leur nouvel entraîneur

Embed from Getty Images

Mardi matin, les Blackhawks en ont surpris plusieurs en renvoyant leur entraîneur-chef Joel Quenneville. D’un côté, c’est très surprenant puisqu’il était toujours vu comme l’un des meilleurs entraîneurs de la LNH et Chicago lui doit encore environ 10 M$. De l’autre, ce l’était moins puisqu’il y avait clairement un problème entre la direction et le coach à Chicago.

Une partie de la surprise est venue du nom de son remplaçant, que peu de gens connaissaient. Il s’agit de Jeremy Colliton, qui est entraîneur-chef du club-école des Hawks depuis 2017. Avant ça, il avait été entraîneur pendant trois ans et demi en Suède. Il faut dire qu’il a seulement accroché ses patins en 2013-14 alors qu’il avait joué trois matchs pour l’équipe qu’il coachait. C’est donc un gars qui jouait il n’y a pas si longtemps et qui a affronté plusieurs joueurs des Blackhawks. Il a d’ailleurs joué une fois contre les Blackhawks lors de sa carrière de 57 matchs dans la LNH.

En fait, il a fait plus que les affronter puisqu’il a été le coéquipier de Brent Seabrook lors d’un championnat des moins de 18 ans ainsi que dans deux championnats mondiaux juniors. Il est aussi plus jeune que quatre de ses nouveaux joueurs (Chris Kunitz, Duncan Keith, Cam Ward et Corey Crawford). Il avait déjà un gros défi en suivant un gars de la trempe de Joel Quenneville, mais cette partie-là vient aussi ajouter à la difficulté.

C’est ce qui arrive quand tu engages un coach de 33 ans pour une équipe vieillissante. Il est maintenant le plus jeune coach de la LNH par près de 10 ans. C’est John Hynes des Devils qui détenait ce titre auparavant.

Il faut quand même dire que Jeremy Colliton a fait ses preuves en peu de temps. En Suède, il a aidé son club à être promu en première division avant de quitter pour l’organisation de Chicago. Dans sa seule saison complète dans la AHL, son club a été éliminé en finale de conférence alors qu’ils n’avaient même pas fait les séries l’année précédente. Ce n’est pas une coïncidence qu’il soit monté si vite dans la LNH et il se retrouve maintenant avec tout un défi entre les mains.