Pierre Dorion entend garder son 5e choix

Hockey
Crédit photo - TheSportster

Le repêchage de la LNH aura lieu dans quelques jours et mardi, beaucoup d’yeux seront rivés sur les Sénateurs d’Ottawa.

C’est que la formation ontarienne détient le 3e et le 5e choix au total.

Cette situation a laissé croire à certains observateurs que Pierre Dorion pourrait se départir d’un de ces deux choix, vraisemblablement le 5e.

Or, le directeur général des Sénateurs a affirmé jeudi qu’il y avait 99% de chances qu’il conserve ses deux sélections. En fait, il a déjà confirmé que le 3e choix n’était pas sur le marché. Et à la lueur de sa déclaration d’hier, il faudra une offre spectaculaire pour que le 5e choix soit transigé.

La bonne décision

On peut difficilement blâmer Pierre Dorion. S’il peut réaliser un coup de circuit via une transaction, la porte demeure ouverte. Néanmoins, avoir deux choix dans le top 5 est une bénédiction pour une formation en reconstruction.

En 2017, les Canucks ont mis la main sur Elias Pettersson avec le 5e choix total. Deux ans plus tôt, les Hurricanes ont repêché Noah Hanifin. En 2013, la Caroline mettait le grappin sur Elias Lindholm. L’année précédente, les Maple Leafs ont repêché Morgan Rielly.

Brayden Schenn, Phil Kessel, Carey Price, Blake Wheeler et Thomas Vanek ont également tous été réclamés au 5e échelon.

Bien sûr, il n’y a aucune garantie que le 5e choix des Sénateurs permettra de repêcher une future vedette de la LNH, mais le taux de réussite est plutôt élevé.

Il serait donc bien surprenant qu’une autre équipe qu’Ottawa parle au 5e rang mardi.