Calem Burger

Patrick Bordeleau et son combat contre la dépression

Crédit photo - Colorado Avalanche

Après une carrière d’homme fort qui lui aura notamment permis de disputer 129 matchs dans la LNH, le Québécois Patrick Bordeleau livre actuellement son combat le plus difficile, celui contre la dépression.

L’ancien des Foreurs de Val-d’Or et de l’Avalanche du Colorado a récemment pris sa retraite du hockey après une fin de parcours qui n’a rien d’un conte de fées.

Il s’est confié au journaliste Steve Sauvé, de VIVA média.

Broyer du noir

Après avoir quitté la LNH, le colosse de 6 pieds 6 pouces a accepté une offre pour aller jouer avec les Devils de Cardiff, en Angleterre. Avec le recul, il regrette ce décision prise alors qu’il avait beaucoup de pression sur les épaules et craignait pour sa sécurité financière.

Patrick Bordeleau a trouvé difficile d’être loin de sa femme et son enfant. Il était malheureux, mais restait là-bas pour son salaire. c’est à ce moment qu’il reconnaît avoir vécu son premier épisode de dépression. Il a également connu un premier ennui financier d’environ 40 000$.

 

Dans le rouge

La saison suivante (2017-2018), il a signé un contrat avec les cool FM 103,5 FM de Saint-Georges-de-Beauce, dans la Ligue nord-américaine de hockey. Malheureusement, après 5 parties, Patrick Bordeleau s’est blessé à la jambe. Sans contrat garanti, le hockeyeur s’est mis à connaître de nouveaux problèmes financiers. Cette situation l’a replongé dans sa dépression.

 

L’été où il a touché le fond du baril

Jusqu’à l’été 2018, l’athlète ignorait qu’il souffrait de dépression. C’est cet été-là que sa vie a véritablement basculé. De son propre aveu, il avait complètement perdu la carte. Il a pris la carte de sa femme et a dépensé 63 000 dollars en jouant en ligne.

Son couple n’allait déjà pas très bien, mais cet épisode a contribué à son divorce. Il a quitté la maison familiale et a commencé à consulter pour trouver ce qui clochait.

Patrick Bordeleau a reçu un diagnostic de trouble de la personnalité borderline, ce qui le pousse notamment à faire les choses de manière excessive. Un trait qui a toujours fait partie de sa personnalité, mais dont il ignorait la cause.

 

De lourdes conséquences

Le diagnostic est une étape importante, mais ça ne veut pas pour autant dire que tout est réglé pour Patrick Bordeleau. Il subira un procès pour fraude au cours des prochains mois et ne voit plus beaucoup ses enfants.

Son ex-conjointe a la garde complète et il est seulement autorisé à les visiter de manière supervisée. Il estime que sa situation psychologique va mieux et son souhait le plus chef serait de pouvoir voir ses enfants au moins deux jours par semaine.

Il promet de tout rembourser ce qu’il a volé à son ex-épouse.

 

Abandonné par la LNH

Ce n’est pas la première histoire de dépression liée à un ancien joueur de la LNH. Néanmoins, la ligue n’assure aucun suivi psychologique auprès de ses retraités.

Patrick Bordeleau affirme que lorsque tu quittes la LNH, tu n’existes tout simplement plus à leur yeux. Selon lui, même les anciens coéquipiers ne restent généralement pas en contact après avoir accroché leurs patins.

 

Via Steve Sauvé / VIVA média