Le Tournoi pee-wee de Québec annulé

Hockey
Crédit photo - tournoipee-wee.qc.ca

L’édition 2021 du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec a été annulée en raison de la pandémie de COVID-19.

Celle-ci devait se tenir du 10 au 21 février 2021 et devait être le 62e anniversaire de l’événement.

Assurer la sécurité de tous est évidemment l’élément prioritaire.

« Nous ne connaissons pas l’avenir de cette pandémie et ne pouvons prendre de risque. Il faut penser que ce sont 2 500 joueurs provenant de partout à travers le monde, sans compter les 230 000 spectateurs, employés et collaborateurs qui gravitent dans le Centre Vidéotron pendant ces 12 jours », peut-on lire dans le communiqué.

Voici la liste des principales interrogations

  • La limitation des rassemblements à 250 personnes sera-t-elle encore en vigueur au mois de février prochain? Pourrait-elle être revue à la hausse? Une bonne partie de nos revenus proviennent de la billetterie et la limitation actuelle du nombre de personnes poserait un problème insurmontable.
  • Les frontières seront-elles ouvertes au mois de février? Nous accueillons un grand nombre d’équipes des États-Unis, de l’Europe et de l’Asie et la portée internationale de l’événement doit être maintenue.
  • Est-ce qu’il y aura du hockey mineur à cette date? Quelle sera la formule? Les tournois seront-ils permis?
  • Aurons-nous suffisamment de demandes d’inscription au tournoi en provenance des marchés extérieurs et intérieurs?
  • Est-ce que la quarantaine sera obligatoire en février pour les visiteurs entrant au Canada?
  • Est-ce que le masque sera encore obligatoire en février 2021? Et la distanciation toujours de 2 mètres?
  • Nos familles d’accueil vont-elles accepter de recevoir les joueurs provenant d’autres pays?

Évidemment, l’annulation du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec est une lourde perte pour la Vieille Capitale.

Cet événement est un moteur économique qui fait briller le Québec à l’échelle internationale, donc c’est dommage que l’édition 2021 n’ait pas lieu.

Cela dit, la santé publique est plus importante que l’aspect économique.