Intimidation: la Ligue canadienne de hockey poursuivie

Hockey

Daniel Carcillo et Garrett Taylor poursuivent la Ligue canadienne de hockey pour avoir tolérer que des joueurs subissent de l’intimidation depuis plusieurs années.

Les deux anciens de la OHL et de la WHL ont déposé leur poursuite jeudi à la Cour supérieure de l’Ontario.

Ils souhaitent mettre en lumière de nombreux cas de maltraitance, de harcèlement et d’intimidation subis par des joueurs mineurs. Selon Carcillo et Taylor, les victimes auraient reçu de tels traitements de la part de joueurs plus âgés, mais aussi d’entraîneurs et d’autres membres du personnel.

Les victimes auraient souvent dénoncé ces gestes, mais la Ligue canadienne de hockey n’aurait jamais pris au sérieux cette problématique. La poursuite affirme que la ligue a contribué à maintenir un environnement toxique qui favorise la violence, la discrimination, le racisme, l’homophobie, ainsi que les agressions physiques et sexuelles.

Histoires d’horreur

Dans le document de 46 pages, Dan Carcillo et Garrett Taylor ont recensé plusieurs incidents qui se seraient produits au fil des années. On mentionne notamment des jeunes joueurs qui se seraient fait uriner et cracher dessus dans les douches pendant que l’entraîneur riait aux éclats.

Un autre témoignage raconte que des recrues auraient reçu des coups de bâton de gardien sur leur derrière dénudé.

Carcillo et Taylor souhaitent que cette poursuite offre aux victimes l’occasion d’être enfin entendus. Ils croient que cette cause peut susciter des changements positifs et permanents au sein du hockey junior canadien.

Avant de connaître une carrière de 429 matchs dans la LNH, Dan Carcillo a passé trois saisons dans la OHL. Il a joué pour le Sting de Sarnia de 2002 à 2004 avant de conclure la saison 2004-2005 avec les IceDogs de Mississauga.

Garrett Taylor, pour sa part, a évolué dans la WHL pendant trois saisons, de 2008 à 2010. Il n’a toutefois jamais atteint ni la LNH, ni la Ligue américaine.