Les trois meilleurs moments de la soirée d’ouverture du Super Bowl

Football
Crédit photo - NFL.com

La semaine préférée des amateurs de football américain a débuté lundi.

C’était la soirée d’ouverture du 53e Super Bowl et disons que ce ne sont pas les moments marquants qui ont manqué.

 

Le conseil de Tom Brady pour Jared Goff

Le Super Bowl de dimanche opposera l’hyper-expérimenté Tom Brady au jeune Jared Goff. D’un côté, le quart-arrière des Rams a disputé un total de 3 matchs de séries durant sa carrière. De l’autre, Brady a déjà 5 bagues du Super Bowl ainsi que 4 titres de MVP à la grande finale de la NFL.

Les deux joueurs se sont retrouvés ensemble en entrevue lundi. L’animateur a alors décidé à Tom Brady s’il avait un conseil pour son jeune adversaire. Le quart-arrière des Patriots a répondu avec brio qu’il n’était pas question pour lui de donner quoi que ce soit à Jared Goff.

Tom Brady VS les «haters»

Le joueur vedette des Pats a été beaucoup plus généreux lorsqu’un jeune garçon lui a parlé des «haters». Tom Brady a simplement répondu que lorsqu’on avait affaire à des «haters», la seule réaction possible était de leur donner de l’amour.

Selon Brady, il faut combattre la haine par l’amour.

 

Deatrich Wise et Maroon 5

Le choix de Maroon 5 pour animer le spectacle de la mi-temps ne fait pas l’unanimité. Plusieurs partisans estiment que le style du groupe cadre très mal avec le Super Bowl.

Lundi, on a d’ailleurs eu droit à un moment de profond malaise mettant en vedette l’ailier défensif des Patriots Deatrich Wise.

Une journaliste lui a demandé s’il était un fan de Maroon 5. Le joueur des Pats a répondu qu’il connaissait quelques chansons, mais qu’il lui était impossible de donner les titres. Il affirme se souvenir que le band a connu beaucoup de succès lorsque lui-même était encore au secondaire.

La journaliste a néanmoins insisté et lui a demandé quelle était sa chanson préférée de Maroon 5. Celle-ci a même commencé à chanter certains succès du groupe en espérant que Deatrich Wise poursuivrait avec le reste des paroles. Ça ne s’est vraiment pas passé ainsi.

On a plutôt eu droit à un formidable moment malaisant alors que la journaliste insistait et que l’athlète ne pouvait visiblement rien lui donner de plus.