Ryan Poehling n’est pas pressé de faire le saut dans la LNH

Crédit photo - NHL.com

Avec le passage du Canadien au Minnesota ce soir, plusieurs médias sont allés à la rencontre de Ryan Poehling. Le choix de première ronde du CH en 2017 évolue actuellement pour les Huskies de St-Cloud, dans la NCAA. Cette troisième saison avec les Huskies est en voie d’être sa meilleure.

Après 16 matchs, il a récolté 17 points. L’an dernier, il avait récolté 31 points en 36 rencontres.

 

Première inquiétude

Le talent de Poegling ne fait aucun de doute. Sa vision du jeu et son maniement de rondelle sont à point. Avec ses 6 pieds 2 et 200 lives, il possède le gabarit dont rêve toute équipe de la LNH.

Toutefois, après une saison de 14 buts l’an dernier, le joueur de centre peine à trouver le fond du filet cette saison. Après 16 matchs, il n’a inscrit que 3 buts, s’illustrant davantage par ses qualités de passeur (14 passes depuis le début de la saison).

Sa baisse importante de productivité en tant que franc-tireur est un peu inquiétante. Il ne faut toutefois pas paniquer puisque son apport offensif global est en hausse.

 

Seconde inquiétude

Avec son talent et son rendement, on a l’impression que Ryan Poehling cogne à la porte de la LNH et du Canadien. Pourtant, l’attaquant de 19 ans semble se plaire, voire se complaire, dans la NCAA.

Il a indiqué qu’il ignorait s’il ferait le saut dans la grande ligue la saison prochaine. Ryan Poehling souhaite d’abord aider les Huskies de St-Cloud à remporter leur premier titre national.

L’an dernier, la formation de St-Cloud était considérée parmi les favorites, mais a baissé pavillon dès la première ronde des séries.

 

Fidélité bien ou mal placée?

Poehling semble donc avoir davantage la tête à ce championnat qu’à sa carrière chez les professionnels. On peu s’inquiéter de ce manque d’intérêt pour sa carrière avec le Canadien.

On peut aussi féliciter sa volonté de gagner et la fidélité pour son équipe universitaire. Si on considère le verre d’eau à moitié plein, Ryan Poehling est tout simplement prudent et souhaite être fin prêt avant de faire le saut dans la LNH.

Il en demeure pas moins qu’à Montréal, les partisans ont hâte de voir ce joueur de centre qui a le profil de celui qu’on attend depuis très longtemps.