Le Storm de Guelph inflige une première défaite en séries aux 67’s d’Ottawa

Crédit photo - Guelph Storm

Si les Huskies ont dominé cette saison dans la LHJMQ, on peut en dire autant des 67’s d’Ottawa dans la OHL. Et cette suprématie s’est surtout fait ressentir depuis le début des séries. Avant le match de lundi, les 67’s avait remporté 14 rencontres de suite et étaient donc invancus en matchs éliminatoires.

Cette situation a changé lundi, à Guelph.

Le Storm a fait subir à Ottawa sa première défaite en séries cette année. Et les joueurs de Guelph l’ont fait de façon convaincante en l’emportant 7-2, devant leurs partisans.

 

Nick Suzuki, la bougie d’allumage du Storm

C’est nul autre que Nick Suzuki qui a permis au Storm d’inscrire le premier but du match. Grâce à un contrôle de la rondelle spectaculaire, l’espoir du CH a tout fait pour permettre à son coéquipier Isaac Ratcliffe de trouver le fond du filet.

Une minute plus tard, les 67’s ont toutefois créé l’égalité. Le Storm a néanmoins pris une avance de 2-1 avant la fin de la première période, en plus d’ajouter un troisième but en début de la deuxième période.

Ce sont les 20 dernières minutes du match qui ont permis au Storm de réellement s’imposer. Après deux périodes, le Storm menait 4-2; Guelph a ajouté trois buts lors de la dernière période, portant donc le pointage à 7-2.

Nick Suzuki a terminé la soirée avec 3 passes, 3 tirs au but et un différentiel de +4. L’attaquant de 19 ans a également remporté 7 de ses 13 mises au jeu.

Suzuki n’a pas été le seul joueur du Storm à se démarquer. Le défenseur Sean Durzi a lui aussi récolté trois passes. Les attaquants Mackenzie Entwistle, Alexey Toropchenko et Isaac Ratcliffe ont chacun marqué à deux reprises.

C’est toutefois Nick Suzuki qui est toujours en tête des pointeurs de la OHL depuis le début des séries. L’espoir du CH a cumulé 35 points (14 buts, 21 passes) en 21 matchs. Son différentiel est actuellement à +18.