D’autres louanges envers Nick Suzuki

Crédit photo - NHL.com

Avec ses succès de la dernière saison Nick Suzuki s’est placé au sommet (ou presque) des espoirs du Canadien.

Il faut dire que l’attaquant ontarien a été dominant dans la OHL en 2018-2019. Il a d’abord récolté 45 points en 30 matchs avec l’Attack d’Owen Sound. Suzuki a ensuite été échangé au Storm de Guelph, avec qui il a obtenu 49 points en 29 rencontres. Et en séries, le 13e choix au total au repêchage de 2017 a marqué 16 buts et a amassé 26 passes en 28 matchs éliminatoires.

 

Joey Hishon

Parmi son programme d’entraînement estival, Nick Suzuki participe au programme de Joey Hishon. Ce dernier a été repêché en première ronde (17e rang) par l’Avalanche en 2010. Son séjour dans la LNH a toutefois été de courte durée, puisqu’il n’a disputé que 13 rencontres avec l’Avalanche avant de quitter pour la KHL et la Ligue d’élite suédoise.

Il agit maintenant à titre d’entraîneur adjoint chez l’Attack d’Owen Sound, l’équipe où il a joué dans le junior. C’est là qu’il a connu Nick Suzuki il y a quelques années. Joey Hishon a aussi fondé sa propre compagnie et offre des programmes d’entraînement pour les joueurs de hockey. Nick Suzuki est d’ailleurs devenu un client fidèle.

 

«Un joueur d’élite»

Joey Hishon manque de mots pour décrire le talent de Nick Suzuki. Il le décrit comme un excellent élève qui comprend ses instructions du premier coup et qui réussit bien souvent à exécuter à la perfection une manœuvre dès sa première tentative.

Pour l’entraîneur, Nick Suzuki est sans contredit un joueur d’élite. Joey Hishon affirme avoir beaucoup de plaisir à jouer avec lui. Il ajoute que s’il était membre du Canadien, il serait très excité par l’arrivée du joueur de 20 ans.

Et Joey Hishon en a vu des joueurs de grand talent. Comme joueur, il a eu la chance de côtoyer Nathan MacKinnon, Matt Duchene et Gabriel Landeskog. Malgré ça, il se dit très impressionné par les habiletés de Suzuki. Dans sa tête, il ne fait aucun doute que Nick Suzuki a tout ce qu’il faut pour s’établir dans la LNH.

 

«Un excellent patineur»

L’un des points identifiés comme «plus faibles» chez Nick Suzuki, c’est son coup de patin. Les recruteurs et observateurs considèrent que son explosion n’est pas son principal atout. Pourtant, Joey Hison n’est pas de cet avis. Il estime que Suzuki est un très bon patineur, très habile avec la rondelle. L’entraîneur pense qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Le jeune espoir du CH a l’air de ne pas avancer rapidement sur la glace, mais lorsqu’on est face à lui sur la patinoire, on réalise qu’il est très rapide.

D’ailleurs, l’entraîneur qui côtoie plusieurs joueurs de la LNH durant l’été n’hésite pas à dire que Nick Suzuki est l’un des deux ou trois meilleurs patineurs avec qui il a la chance de travailler.

 

«Un QI hors du commun»

L’entraîneur-adjoint de l’Attack d’Owen Sound confirme que l’intelligence hockey est l’atout numéro un de Nick Suzuki. Il le décrit comme un joueur brillant sur la glace, qui fait des choses qui semblent faciles, mais qui ne le sont pas du tout.

 

Suzuki en avance sur O’Reilly

Après le triomphe du Storm de Guelph en séries, l’entraîneur des 67’s d’Ottawa André Tourigny avait comparé Nick Suzuki à Ryan O’Reilly.

Il s’avère que Joey Hishon est un ami d’enfance du joueur des Blues, avec qui il a joué brièvement chez l’Avalanche. Selon Hishon, Nick Suzuki est en avance sur Ryan O’Reilly lorsque celui-ci avait 20 ans.

Il est d’accord que les deux ont une intelligence similaire, qu’ils excellent à l’attaque, mais sont aussi efficaces en défensive. Joey Hishon estime toutefois que l’espoir du tricolore est un meilleur patineur que l’était O’Reilly au même âge.

 

Via Pierre-Antoine Mercier / Canadiens.com