Yvon Pedneault raconte la fois où Conn Smythe a insulté les francophones

Drama
Crédit photo - Canada's Sports Hall of Fame

Le chroniqueur Yvon Pedneault a expliqué sur les ondes du 91,9 pourquoi il a perdu tout respect pour Conn Smythe. Selon lui, l’incident se serait produit vers 1972 ou 1973, lors d’une conférence de presse à l’Hôtel Reine-Élizabeth de Montréal. L’ex-propriétaire des Maple Leafs se serait adressé aux journalistes en commençant son allocution par : «Gentlemen and frenchmen…» Yvon Pedneault et ses collègues francophones avaient été profondément insultés par cette formulation hautement condescendante envers les Québécois.

Depuis cet incident, le chroniqueur affirme refuse de mentionner le nom de Conn Smythe lorsqu’on parle du trophée qui porte son nom. Yvon Pedneault préfère parler du trophée remis au joueur le plus utile à son équipe lors des séries.

 

Devrait-on changer les noms des trophées?

Conn-Smythe, Hart, Art Ross, James Norris, Frank J.Selke… Une bonne partie des plus prestigieux trophées de la LNH portent les noms d’hommes qui n’ont même pas joué dans cette ligue. Ce sont des dirigeants d’une autre époque avec des mœurs d’une autre époque. Il serait peut-être intéressant que les trophée remis à des joueurs soient rebaptisés en l’honneur de joueurs qui ont marqué le hockey.

Wayne Gretzky, Bobby Orr, Gordie Howe, Mario Lemieux, Jean Béliveau et Guy Lafleur mériteraient sans aucun doute d’avoir un trophée à leur nom. Pourtant, on préfère honorer d’anciens dirigeants parfois francophobes et racistes. Ne serait-il pas plus logique de rendre hommage aux joueurs qui ont ébloui les partisans par leur talent et leurs performances.

 

Via 91,9 Sports