Voici ce qu’on sait déjà à propos des Jeux de Tokyo 2020

Drama
Crédit photo - olympic.org

Les Jeux de PyeongChang viennent tout juste de se terminer, mais déjà, on se tourne vers ceux de 2020. On va passer de la Corée au Japon, avant de se rendre en Chine en 2022. Tokyo ayant déjà accueilli les Jeux olympiques en 1964; voici ce qu’on sait déjà à propos des Jeux de 2020.

Des Jeux «économiques»

Accueillir des Jeux olympiques, ça coûte toujours cher. On voit d’ailleurs de plus en plus de villes et de pays rejeter rapidement la tenue des Jeux en raison de la facture astronomique associée à cet événement. Le Japon a décidé d’essayer de réduire ses coûts de différentes façons. D’abord, le Japon a efficacement conservé plusieurs des installations de 1964, si bien que certaines d’entre elles seront réutilisées pour les Jeux de 2020.

Il est encore plutôt difficile de prédire combien coûteront au total ces Jeux. Le Japon avait d’abord planifié une facture totale de 6,8 milliards, mais ce montant est certainement très conservateur. On devrait tout de même demeurer loin en-dessous des 50 milliards dépensés à Sotchi (2014) et des 40 milliards déboursés pour les Jeux de Pékin (2008).

 

Des médailles faites à partir de téléphones recyclés

Pour des raisons économiques et écologiques, les organisateurs des Jeux de Tokyo vont fabriquer leurs médailles à partir de téléphones et d’ordinateurs recyclés. Plusieurs métaux précieux, dont de l’or, sont utilisés pour ces technologies et le Japon a lancé une initiative pour que ses citoyens fassent don de leurs appareils électroniques désuets. L’objectif est d’amasser 40 kg d’or, 4900 kg d’argent et 2900 kg de bronze, pour un total d’environ 8 tonnes de ces trois métaux réunis.

 

Le transport sera un enjeu beaucoup plus important que la sécurité

La question de la sécurité faisait partie des inquiétudes à Rio, en raison de la criminalité, et à PyeongChang en raison du climat de tension entre les deux Corées. Ça devrait être beaucoup plus tranquille à Tokyo. Malgré la très forte densité de population, le Japon est l’un des pays les plus sécuritaires au monde. Son taux de criminalité est particulièrement bas.

C’est beaucoup plus au niveau du transport que les inquiétudes se feront sentir. Les routes et les réseaux de transport en commun connaissent déjà d’imposants problèmes de congestion. Imaginez lorsqu’on y ajoutera les délégations de 200 pays ainsi que de très nombreux touristes!

Le Japon a déjà commencé à mettre en place des mesures pour prévenir des embouteillages monstres près de ses installations olympiques. Tokyo a décidé de déménager son célèbre marché Tsukiji, le plus gros marché de poissons au monde. Également, le Japon a entamé une importante campagne de promotion du télétravail, pour encourager les travailleurs japonais à rester chez eux.

 

Des nouveautés et des retours parmi les disciplines

En plus du basketball régulier, Tokyo présentera aussi du basket 3 contre 3. Il sera intéressant de voir si les États-Unis domineront aussi ce sport, alors que plusieurs pays tels que la Chine s’y adonnent depuis de nombreuses années.

Le baseball et le softball, deux sports dont les Japonais raffolent, feront leur retour aux Jeux. LA dernière fois qu’ils ont été présentés, c’était lors des Jeux de 2008 à Pékin.

Les spectateurs pourront aussi admirer des épreuves de skateboard, de surf, d’escalade et de karaté.