Une séquence mathématique incroyable pendant le match Maple Leafs-Predators

Drama
Crédit photo - NHL.com

Les Predators accueillaient les Maple Leafs hier. Le match promettait d’être excitant, puisque ce sont deux très bonnes équipes, mais personne ne se doutait qu’on aurait droit à une séquence mathématique hautement improbable.

Tout ça a commencé lorsque l’attaquant des Leafs James Van Riemsdyk a marqué le premier but du match, son 34e de la saison. Les Preds ont égalé la marque 1-1 en deuxième période, puis Toronto a répliqué. Auston Matthews, qui porte le numéro 34, a compté son 29e de la saison. Ensuite, le numéro 29 des Maple Leafs, William Nylander, a inscrit son 16e but de la saison. En troisième période, Mitchell Marner (numéro 16) a porté la marque à 4-1 avec son 20e de la saison.

C’est plutôt invraisemblable qu’une telle séquence de chiffres ait pu se produire durant une partie. C’est comme si chaque but prédisait le prochain. Cette incroyable série a toutefois pris fin après le but de Marner. Il aurait fallu qu’un joueur portant le numéro 20 marque un but, mais aucun joueur des Leafs (ni aucun des Preds) ne porte ce numéro.  C’est finalement James Gardiner qui a inscrit le filet suivant et a porté la marque à 5-1. En passant, James Gardiner porte le numéro 51 !

Au cas où vous n’auriez pas saisi la séquence de chiffres, voici l’explication de façon plus visuelle: