Une deuxième athlète russe échoue un test antidopage

Drama
Crédit photo - International Bobsleigh and Skeleton Federation

Alors que l’équipe de curling russe (ou plutôt l’équipe de curling de la délégation olympique de Russie) vient de se faire retirer sa médaille de bronze parce qu’Aleksandr Krushelnitsky a été contrôlé positif au meldonium, voilà qu’une deuxième athlète russe se voit couvert de honte.

La bobeuse Nadezhda Sergeeva a échoué un test antidopage pour une substance qui n’a pas encore été précisée. Il s’agirait d’un médicament pour le coeur qui est interdit et qui n’aurait pas été prescrit par l’équipe médicale russe. C’est la fédération russe de bobsleigh elle-même qui a dévoilé ces informations, précisant que le test du 18 février était positif, mais qu’un précédent mené le 13 février avait lui été négatif. Peut-être aurons-nous droit à une deuxième théorie du complot en provenance de la Russie.

 

Un deuxième cas de dopage pour Sergeeva

Il faut toutefois mentionner que Sergeeva fait partie de la centaine d’athlètes russes qui avaient été contrôlés positifs au meldonium en 2016. Elle avait toutefois été admise aux Jeux de PyeongChang, parce que l’Agence mondiale antidopage jugeait que la dose qu’elle avait prise était très faible.

Aux Jeux de PyeongChang, Nadezhda Sergeeva et sa coéquipière Anastasia Kocherzhova avaient terminé en 12e place lors de l’épreuve de bobsleigh à deux.