Un quatrième match qui va laisser des traces entre l’Avalanche et les Preds

Embed from Getty Images

Lors de son premier match de la série au Colorado, Pekka Rinne s’est complètement planté en accordant 4 buts sur 15 tirs dans un match qui a permis à l’Avalanche de réduire l’écart de moitié dans la série. Il voulait visiblement se reprendre après avoir officiellement été nommé finaliste pour le trophée Vezina et c’est exactement ce qu’il a fait dans le quatrième match.

Dans une victoire de 3-2 des Prédateurs, le gardien des Prédateurs a effectué 31 arrêts. C’était un bon changement de performance pour le gardien format géant qui avait accordé un but sur le premier tir des deux matchs à Nashville et sur le deuxième lancer du premier match au Colorado. Cette fois-ci, le Colorado a eu besoin d’un 5 contre 3 de deux minutes pour marquer leur premier but de la partie en troisième période.

C’est plutôt Filip Forsberg qui a ouvert la marque dans cette rencontre avec une superbe manœuvre tandis que Colton Sissons et Craig Smith ont ajouté au score. Gabriel Landeskog a donné la réplique en complétant un beau jeu de passes sur l’avantage numérique et Alex Kerfoot a ajouté beaucoup de suspense en milieu de troisième, mais c’était trop peu, trop tard. C’est donc dire que les Prédateurs auront la chance d’éliminer l’Avalanche vendredi à 21h30 devant leurs partisans.

Ce match-là pourrait toutefois avoir des effectifs réduits de chaque côté. Pour l’Avalanche, Jonathan Bernier a quitté après deux périodes à cause d’une blessure au bas du corps tandis que Carl Soderberg s’est absenté à la suite d’une mise en échec de Ryan Hartman qui pourrait certainement lui valoir une suspension.

Ce n’est pas le seul attaquant de Nashville qui pourrait manquer le cinquième match. Ryan Johansen a manqué la première moitié du troisième engagement après une mise en échec de Gabriel Landeskog en fin de deuxième période.

On ne parle donc pas de petites pertes et ça commence à tester la profondeur des deux formations. C’est surtout le cas pour le Colorado, qui se débrouillait déjà sans Varlamov, Johnson et Girard. La preuve, c’est qu’Andrew Hammond participait à seulement son deuxième match de l’année dans la LNH et selon la gravité de la blessure à Bernier, il pourrait bien être leur partant pour la partie qu’ils ne pourront pas perdre à Nashville.

Ryan Hartman pourrait devoir s’expliquer

D’autres jeux physiques

Les buts du match