Un premier choix au repêchage est-il un gage de succès?

Drama

Le premier choix du dernier repêchage, Nico Hischier, a beaucoup de pression sur les épaules. Quand les Devils l’ont choisi en juin dernier, les fans du New Jersey ont vu en lui le sauveur de la franchise, un gars qui va tirer l’équipe vers le haut et marquer une tonne de points.

Avec 7 points en 4 matchs préparatoires, les attentes sont certainement très élevées. Pour évaluer les performances auxquelles on est en droit de s’attendre pour la recrue des Devils, analysons ceux qui se sont retrouvés dans la même situation que lui depuis 2005.

2005-2006

Exceptionnellement, avec le lockout, il y avait deux premiers choix qui ont fait leur entrée dans la ligue cette année-là. Vous savez tous de qui je parle: Alex Ovechkin et Sidney Crosby.

Ovi a terminé la saison avec 52 buts, 54 passes et le trophée Calder. Sid the Kid n’était pas en reste, avec 39 buts et 63 passes. Les deux joueurs ont franchi la barre des 100 points (106 et 102, respectivement). Une rivalité était née.

Si les deux gars ont connu des saisons de rêve au niveau de leur fiche individuelle, on ne peut pas en dire autant de leur équipe respective. Les Penguins ont terminé la saison à l’avant-dernier rang de la ligue, avec 58 points (22-46-14). Les Capitals ont fait à peine mieux: 70 points (29-41-12). Les deux équipes ont fini au dernier rang de leur division et nul besoin de vous dire que Washington et Pittsburgh n’ont pas fait les séries cette année là.

 

2006-2007

En juin 2006, les Blues ont parlé en premier lors du repêchage et ont réclamé le défenseur Erik Johnson mais celui-ci n’a pas joué à St-Louis en 2006-2007.

 

2007-2008

Donc, cette fois aussi, deux joueurs sélectionné au tout premier choix ont entamé leur carrière. Outre Johnson, le petit nouveau des Blackhawks Patrick Kane faisait lui aussi ses débuts.

Dans le cas du défenseur des Blues, on parle d’une saison recrue de 33 points en 69 matchs(5 buts, 28 passes), bon pour le 33e rang parmi les défenseur de la ligue. C’est pas mal du tout. Il a même obtenu un point de plus que Duncan Keith et Brent Seabrook.

Parlant des Blackhawks, le nouveau coéquipier de Keith et Seabrook, Patrick Kane, a débuté sa carrière avec une saison de 21 buts et 51 passes, ce qui l’a placé au 28e rang des meilleurs pointeurs de la ligue.

Les Blackhawks ont obtenu une fiche de 88 points (40-34-8) ainsi que le 10e rang dans l’Ouest. Les Blues en ont arraché un peu plus, avec 79 points (33-36-13) et le 27e rang de la ligue.

 

2008-2009

Le Lightning a sélectionné Steven Stamkos au tout premier rang en 2008. Le jeune joueur de centre a immédiatement fait le saut dans la LNH l’automne suivant.

Stamkos a obtenu 46 points (23 buts, 23 passes). Il a terminé sa première année au 130e rang des pointeurs. Une saison plutôt modeste, mais pas aussi décevante que la fiche de son équipe. Tampa a récolté 66 points (24-40-18) et le 29e rang de la ligue.

 

2009-2010

Les Islanders ont jeté leur dévolu sur le joueur de centre John Tavarese au tout premier rang du repêchage de 2009. Il a terminé la saison au 76e rang de pointeurs de la LNH avec 54 points (24 buts, 30 passes). Les Islanders ont raté les séries, en finissant au 26e rang de la ligue (34-37-11; 79 points).

 

2010-2011

Le festival des premiers choix des Oilers a commencé en 2010 avec la sélection de Taylor Hall. Il a fait une entrée respectable dans la LNH en récoltant 42 points (22 buts, 20 passes), ce qui lui a procuré le 152e rang des pointeurs. Il faut toutefois noter qu’il n’a disputé que 65 matchs.

Les Oilers ont connu une saison de misère (25-45-12; 62 points). Ils ont terminé au dernier rang de la ligue.

 

2011-2012

Le premier choix a encore atterri à Edmonton, qui a choisi le centre Ryan Nugent-Hopkins.

Celui-ci a récolté 18 buts et 34 passes, pour un total de 52 points en 62 matchs. Il a terminé la saison au 86e rang des pointeurs. Les Oilers n’ont pas vraiment fait mieux que l’année précédente, en terminant avec une fiche de 74 points (32-40-10) et l’avant-dernier rang au classement.

 

2012-2013

Pour une troisième année de suite, les Oilers ont parlé en premier au repêchage. Cette fois, ils ont mis le grappin sur Nail Yakupov.

Lors de cette saison écourtée, leur nouvelle recrue a obtenu 31 points (17 buts, 14 passes) en 48 matchs. Il a donc terminé la saison au 75e rang des pointeurs. Les Oilers ont connu meilleure saison que lors des années précédentes, mais avec le 12e rang (19-22-7; 45 points), ils ont raté les séries par 10 points.

 

2013-2014

C’est l’Avalanche qui possédait le premier choix en 2013. L’organisation a choisi Nathan MacKinnon.

Le joueur de centre a récolté 24 buts et 39 passes (63 points), obtenant le 34e rang des pointeurs. Cette belle saison au niveau individuel a aidé son équipe à finir au 1er rang de la division et au 3e rang de toute la ligue, avec 112 points (52-22-8). Son arrivée, combinée à celle de Patrick Roy en tant qu’entraîneur, a vraiment changé la donne pour l’équipe du Colorado.

 

2014-2015

Les Panthers ont choisi le défenseur Aaron Ekblad au tout premier rang du repêchage de 2014.

À sa première saison, il a obtenu 39 points (12 buts, 27 passes), ce qui en a fait le 28e meilleur pointeur parmi les défenseurs de la ligue. L’équipe de la Floride a raté les séries par seulement 7 points (38-29-15; 91 points)

 

2015-2016

Les Oilers n’ont pas hésité une seule seconde à sélectionner la sensation Connor McDavid au tout premier rang du repêchage.

L’attaquant à l’immense talent a beau avoir raté presque la moitié de la saison à cause d’une blessure, il a trouvé le moyen de récolter 48 points en 45 matchs. Quand tu obtiens plus d’un point par match, tu te classes habituellement parmi les meilleurs pointeurs de la ligue. C’est exactement ce que McDavid a fait lors de sa deuxième année, en obtenant 100 points en 82 matchs. Malheureusement, sa longue absence lors de la saison 2015-2016 a fait en sorte que les Oilers ont terminé l’année au 29e rang.

 

2016-2017

Auston Matthews, choisi au premier rang en 2016, est déjà le nouveau visage des Maple Leafs.

Il a récolté 69 points, dont 40 buts durant sa saison recrue, ce qui lui a procuré le 20e rang des pointeurs de la ligue. Mieux encore, les Maple Leafs ont fait un retour en séries, en mettant la main sur le 2e Wild Card, avec une fiche de 95 points (40-27-15).

 

En conclusion, le premier choix connait généralement une assez bonne saison. Les déceptions sont rares. En plus, au cours des dernières années, la tendance veut que l’arrivée d’un premier de classe ait souvent un effet positif majeur sur sa nouvelle équipe. Hischier a tout ce qu’il faut pour réussir et il aura certainement beaucoup de temps de jeu pour laisser parler son talent.

Ne vous surprenez pas si les Devils participent aux prochaines séries.