Un patineur de vitesse Japonais contrôlé positif lors d’un test anti-dopage

Drama
Embed from Getty Images

Le patineur de vitesse Kei Saito a été contrôlé positif lors d’un test anti-dopage.

C’est ce qu’a annoncé l’agence de presse japonaise Kyodo il y a moins d’une heure.

Kei Sato aurait pris l’acétalozamide, un produit diurétique considéré comme masquant, durant un test qui aurait été fait hors compétition.

C’est un événement car si c’est avéré, cela serait le premier cas de dopage de ces Jeux Olympiques d’hiver.

Kei Saito pourrait devenir dans le même temps, le premier Japonais pris pour dopage à des JO d’hiver.

Kei Saito a participé samedi au 1500 m et était prévu comme remplaçant sur le relais 5.000 m messieurs qui doit avoir lieu ce mardi.

Le Tribunal Arbitrale du Sport a précisé dans un communiqué paru sur leur site que Kai Saito avait accepté d’être «provisoirement suspendu» et de quitter volontairement le village olympique.

Le Comité International Olympique n’a toujours pas confirmé ce cas de dopage.

Cependant le comité national olympique japonais devrait tenir une conférence de presse ce mardi à Pyeonchang pour donner plus d’explications sur cette situation.

A suivre…