Un curleur américain a choisi un prénom 100% curling pour sa fille

Drama
Crédit photo - World Curling Federation

Les fans invétéré de la série Les Boys se rappellent sans doute que le personnage de Mario (Patrick Labbé) a nommé son fils Saku en hommage à l’ancien capitaine du Canadien. Un joueur de curling américain a fait encore mieux et pour vrai, en plus. Joe Polo est actuellement le «backup» de l’équipe masculine américaine à PyeongChang. La formation est d’ailleurs qualifiée pour la ronde des médailles; elle affrontera le Canada en demi-finale, jeudi.

Pourtant, Joe Polo a déjà reçu l’ultime récompense, l’an dernier, lorsque sa fille est née. En avril 2017, Kristin, la conjointe du curleur américain, a accouché seulement 25 semaines après être tombée enceinte. Une grossesse normale dure 40 semaines; la fille de Joe et Kristin était donc extrêmement prématurée. Elle pesait moins de deux livres et ses poumons n’étaient pas bien développés. Heureusement, après 10 semaines passées à l’hôpital, la fille de Kristin et Joe a obtenu son congé de manière quasi-miraculeuse, sans aucune répercussion sur sa santé et sa constitution.

 

Un prénom de curleuse

Le couple a donné à ce bébé-miracle le prénom de Aisla. Il s’agit d’une référence voulue et assumée à l’île d’Ailsa Craig, en Écosse. C’est de cette île qu’est tiré le granit utilisé pour fabriquer la majorité des pierres de curling distribuées partout dans le monde. Aisla Craig est une toute petite île volcanique et inhabitée, dont le granit possède une concentration de quartz particulièrement faible, ce qui le rend imperméable: une caractéristique essentielle pour fabriquer de bonnes pierres de curling. Aujourd’hui âgé de 10 mois, Aisla possède un prénom qui la prédestine peut-être à une grande carrière de curleuse.

Photo via Associated Press