Un contrat de 8 ans pour John Carlson à Washington

Embed from Getty Images

En début de soirée dimanche, les Capitals ont signé leur défenseur sur le point de devenir agent libre sans restriction, John Carlson, à un contrat de huit ans. Il aura un impact salarial de 8 M$ pendant cette entente, ce qui sera le deuxième plus gros impact chez les défenseurs de la LNH. Seul P.K. Subban, à 9 M$, le dépassera encore et il est à égalité avec Brent Burns.

Ça changera toutefois l’an prochain assurément avec l’arrivée d’Oliver Ekman-Larsson, qui aura un impact de 8,25 M$. Il y aura aussi Drew Doughty et Erik Karlsson qui s’enlignent pour dépasser P.K. Subban, donc ce nouveau contrat ne fait que confirmer la nouvelle tendance des gros contrats chez les défenseurs.

C’est peut-être un peu surprenant pour un gars comme John Carlson parce qu’il n’est pas nécessairement au niveau de ces gars-là, mais il a un timing impeccable. Non seulement il vient de gagner la Coupe Stanley, mais il a connu sa meilleure saison offensive au passage avec 68 points en 82 parties. Ça lui a valu une cinquième place dans le vote pour le trophée Norris. C’est aussi une première pour lui dans sa carrière alors que sa meilleure performance précédente était une 10e place en 2015.

Les Capitals avaient libéré de la place sur la masse salariale plus tôt cette semaine en envoyant Grubauer et Orpik au Colorado pour signer ce contrat, donc c’est vraiment quelque chose qu’ils voulaient faire. Ils ont certainement payé cher, mais ils ont quand même économisé sur les bonus de signature puisque les gars du calibre de John Carlson sur le marché des agents libres ont habituellement des contrats remplis de ces bonus pour éviter les rachats de contrats, mais aussi pour se protéger contre le lock-out. Dans ce cas-ci, le défenseur n’aura que 2 M$ en bonus de signature lors des deux saisons menacées par un conflit de travail (2020 et 2022).