Un contrat de 21,2 M$ pour Tomas Tatar

Drama

Tomas Tatar est passé devant l’arbitre hier, mais il n’a pas laissé ce dernier choisir son prochain contrat. L’attaquant s’est plutôt entendu avec les Red Wings de Detroit sur un contrat de 4 ans d’une valeur de 21,2 M$. Il aura donc un impact de 5,3 M$ sur la masse salariale, ce qui était exactement sa demande en arbitrage.

Avec ce contrat, les Wings achètent donc 3 années d’autonomie complète au prix que l’attaquant demandait pour une saison avec une autonomie restrictive. C’est une bonne entente pour eux puisqu’ils ne comptent pas sur une tonne de joueurs capables de contribuer dans la LNH et c’est exactement ce que Tomas Tatar fait. Malgré des statistiques qui n’ont rien d’incroyables (25 buts et 21 passes l’an dernier), Tatar est certainement un gars de top 6 dans la LNH et c’est le prix à payer pour un gars de ce calibre.

Comme c’est le cas avec tous les contrats à long terme, Tatar s’est quelque peu protégé contre le possible de lock-out de 2020. Non seulement, il prend son plus petit salaire de l’entente cette année-là (4,2 M$), mais il s’est aussi pris une assurance contre le conflit de travail avec un bonus de signature de 1 M$. Il reçoit également un bonus de 1,125 M$ en signant ce contrat, donc ça a été une bonne journée pour lui. En plus, l’entente comprend des clauses de non-échange. Ça commence dès la 2e saison du contrat pendant laquelle la clause est complète et elle est partielle au cours de la 4e campagne.