UFC 167 // Tout ce que vous voulez savoir sur Johny Hendricks

Drama
Photo Nov 12, 7 00 16 PM

Samedi soir, on aura droit au combat de l’année pour les amateurs québécois alors que GSP affrontera Johny Hendricks à Las Vegas. Alors que St-Pierre connait tout d’Hendricks, on s’est dit qu’il serait temps que ce soit la même chose pour ses fans.

Johny « Bigg Rigg » Hendricks est natif de l’état de l’Oklahoma, aux États-Unis. Avant de devenir un combattant d’arts martiaux mixtes, Hendricks était un lutteur. Johny a gagné 3 championnats d’états alors qu’il était au secondaire avant de gagner deux championnats nationaux dans la NCAA. À sa dernière année à l’université, il a perdu en finale du championnat national, ce qui était sa première défaite en 56 combats. C’est à la suite de cette dernière année qu’Hendricks a commencé à s’entraîner pour les combats d’arts martiaux mixtes.

Carrière dans la UFC

Depuis le début de sa carrière dans la UFC, l’athlète de 30 ans a conservé une fiche de 15-1. Cela inclue 8 K-O et 1 soumission. Sa seule défaite est venue en décembre 2010 contre Rick Story alors qu’il a perdu dans une décision unanime. Hendricks a gagné en 1ère ronde à 5 reprises et il est sur une séquence gagnante de 6 combats.

Bien évidemment, Hendricks est un spécialiste de la lutte puisque c’est de là qu’il vient. Toutefois, ce n’est pas tout ce qu’il a dans son arsenal alors que sa gauche est très puissante. En plus, lorsqu’on lui demande sa technique favorite, il répond que c’est « Frapper dans le visage de ses adversaires« . On peut donc dire qu’il ne se gêne pas pour utiliser la gauche en question.

Johny est un gars qui est capable d’exceller au sol en plus d’être capable de suivre lors d’un combat de boxe. Ce combo de compétences fait de lui un des adversaires les plus dangereux pour GSP.

Ses statistiques dans la UFC sont impressionnantes alors qu’il a réussi à éviter 58% des coups qui ont été dirigés vers lui. Pendant ce temps, 369 de ses 733 coups tentés ont atteint la cible, ce qui est un peu plus que 50%.

VS GSP

fightnight-218

GSP et Hendricks ont 3 combattants en commun dans leur carrière: Carlos Condit, Josh Koscheck et Jon Fitch. Les deux gars que nous allons voir en action samedi soir ont conservé une fiche de 7-0 contre ces 3 combattants qui sont loin d’être des pieds de céleri.

GSP a gagné avec des décisions unanimes contre Condit, Koscheck (à 2 reprises) et Fitch. En comparaison, Hendricks a knocké Fitch avant de gagner une décision partagée contre Koscheck et une décision unanime contre Carlos Condit.

Pour voir la carte du combat ou même vous procurer des billets, visitez le site officiel de la UFC.

Entraînement

Une journée d’entraînement normale pour Hendricks ressemble à l’horaire de rêve d’un étudiant universitaire (si l’on enlève les entraînements en tant que tel bien évidemment). Il se lève à 11 heures avant de se rendre au gymnase où il travaille sur son cardio et sur l’apprentissage de nouvelles techniques pendant 2 heures. Après cela, il retourne voir sa famille (sa femme Christina et ses 3 filles) jusqu’à 19h30. À cette heure-là, il retourne au gymnase pour 2 heures avant de revenir chez lui pour regarder la télé et jouer aux jeux vidéos jusqu’à 2 ou 3 heures du matin.

Bien évidemment, il s’agit là de sa routine entre les combats et c’est certainement plus intensif alors que son combat approche à grands pas, mais c’est sa routine en temps normal.

P.-S. Si vous avez manqué les épisodes de UFC Primetime St-Pierre vs Hendricks, on vous recommande fortement de les écouter. C’est excellent. À voir ici.