Tom Wilson partage un moment attendrissant avec un jeune partisan

L’attaquant des Capitals Tom Wilson a peut-être déçu au niveau de sa production offensive depuis son arrivée dans la ligue, mais il rend de précieux services à son équipe. Repêché au 16e rang en 2012, il n’a jamais pu faire mieux que 23 points en 82 matchs. Son apport est davantage physique: il a accumulé 653 minutes de pénalités en 322 matchs dans la LNH. Mine de rien, il s’agit du 2e joueur du repêchage de 2012 qui a disputé le plus de parties dans la grande ligne. Alex Galchenyuk occupe le premier rang avec 349 matchs.

En plus de sa contribution sur le plan physique, Wilson nous a prouvé hier soir qu’il avait le tour pour divertir les plus jeunes partisans de l’équipe.

Ce petit moment attendrissant a peut-être inspiré Wilson à se sacrifier pour faire la passe sur le but gagnant du match marqué par son coéquipier Lars Eller. Dans cette victoire de 4-3, l’ancien attaquant du Canadien a marqué deux fois, en plus de récolter une passe. Eller s’est mérité la première étoile, pendant que son ancienne équipe se faisait planter 6-3 par le Wild. Avec 3 buts et 5 passes, Eller est le 6e meilleur pointeur des Caps, derrière cinq grosses pointures : Ovechkin(15), Kuznetsov(15), Backstrom(12), Oshie(10) et Carlson(9). On peut dire que le joueur danois connait un bon début de saison.

L’an dernier, le Canadien avait échangé Eller aux Capitals contre deux choix de deuxième ronde (2017 et 2018). Le premier de ces deux choix a permis de sélectionner Joni Ikonen au 58e rang au total. En 19 matchs cette saison dans la ligue d’élite finlandaise, Ikonen a un maigre rendement de deux passes et un différentiel de -7. L’autre choix, obtenu par le Canadien dans cet échange, n’est qu’en 2018. Il faut garder espoir, mais pour le moment, il est impossible de ne pas penser que Washington a remporté cet échange haut la main.