Tom Wilson ne sera pas suspendu pour son plaquage à l’endroit de Marchessault

Embed from Getty Images

Ça n’a pris qu’un match de la finale pour que Tom Wilson se retrouve sous les projecteurs à cause d’une mise en échec limite. Elle a été assénée à l’endroit de Jonathan Marchessault lors de la troisième période lundi soir. L’attaquant des Capitals avait reçu une punition mineure sur la séquence, mais ce sera sa seule sanction pour ce geste.

Mardi midi, le département de la sécurité des joueurs a laissé savoir que Tom Wilson n’allait pas être suspendu. Ça aurait été sa deuxième suspension des séries, donc on peut présumer qu’il aurait manqué une bonne partie de la finale. Le comité de discipline a jugé que le plaquage était en retard, mais pas de façon abusive, et comme le contact à la tête n’était pas majeur, ils ne croyaient pas en avoir assez pour le suspendre. Le #43 avait manqué trois matchs contre les Penguins à cause d’une mise en échec douteuse à l’endroit de Zach Aston-Reese.

Ça aurait été une perte considérable pour les Capitals puisque c’est lui qui a marqué leur dernier but dans cette partie. C’était également le seul filet du premier trio, où il fonctionne assez bien. Il n’apporte donc pas seulement son jeu physique sur la glace et ça fait de lui un joueur hautement utile même s’il est facilement détestable pour leurs adversaires. En 17 matchs de séries, il a 4 buts, 9 passes et 25 minutes de punition.

La mise en échec de Tom Wilson