Succès Souvenir // La célébration de Cinco de Mayo d’Alec Martinez

L’an dernier, en l’honneur du Cinco de Mayo, une fête mexicaine aussi observé aux États-Unis, le défenseur Alec Martinez avait commencé la pratique des Kings avec un sombrero ainsi qu’un chandail vert avec un bas rouge et un autre blanc pour répliquer les couleurs du drapeau du Mexique.

Le sombrero avait été un cadeau de son entraîneur, Darryl Sutter, qui voulait blaguer puisque Martinez, malgré son nom hispanisque, est né aux États-Unis et son nom de famille lui vient de son arrière grand-père. Martinez a quand même eu le goût de jouer le jeu et c’est ce qu’il avait fait à l’époque.

Cette année, il voudra certainement fêter d’une autre façon, c’est-à-dire une victoire des Kings qui affrontent les Ducks à Anaheim à 22h ce soir. Il voudra aussi éviter la séquence du premier match de la série où il a dû sauver le match pour les siens avec un arrêt contre Corey Perry en prolongation.

Le gars a beau être reconnu comme un bon défenseur défensif, je ne pense pas qu’il ait le goût de répéter l’exploit, surtout que Sutter, à la blague, lui a reproché son contrôle des retours.