Ski de fond // 2 skieurs nous montrent la beauté des Olympiques

Drama

Vendredi, dans la course de 15 kilomètres style classique de ski de fond, on a eu droit à un des meilleurs moments de ces Olympiques. C’était le genre de moment qui nous rappelle que malgré les performances exceptionnelles que l’on voit depuis le début des jeux, la vraie priorité des Olympiques, à la base, c’est l’esprit sportif.

Le tout a commencé avec Roberto Carcelen, le premier péruvien à participer aux Jeux olympiques d’hiver. Malheureusement, plus tôt cette semaine, à l’entraînement, Carcelen s’est cassé une côte. Normalement, cela lui aurait empêché de participer à sa course, mais il voulait réussir une première pour son pays et il a skié malgré la douleur.

Par contre, la douleur était belle et bien présente et Carcelen a eu de la difficulté à terminer le parcours. C’est lui qui a pris le plus de temps à compléter le parcours alors que ça a pris deux fois plus de temps que le gagnant de l’épreuve, le Suisse Dario Cologna.

En fin de parcours, un spectateur lui a donné le drapeau de son pays pour qu’il puisse célébrer ce moment historique. Il a donc croisé la ligne d’arrivée drapeau à la main dans ce qui était un moment assez émotif.

C’est devenu encore mieux alors que le gagnant de l’épreuve, Dario Cologna, l’a pris dans ses bras pour le féliciter pour ce qu’il venait de faire. Ça faisait 30 minutes qu’il n’y avait eu aucun skieur qui avait passé là, mais Cologna a tenu à rester et à féliciter Carcelen.

Un geste de grand classe.