Si tu tweetes n’importe quoi, ton band va te mettre dehors

Ce plaquage de Matt Cooke, qui selon l’auteur de ces lignes, ne méritait qu’une punition mineure a suscité beaucoup de controverse samedi soir. La controverse vient du fait que c’est Matt Cooke qui a appliqué la mise en échec et que dès que Matt Cooke fait autre chose que d’aider une grand-mère à traverser la rue, il y a controverse.

Un partisan des Penguins était d’accord sur le fait que Matt Cooke était innocent. Par contre, ce partisan en question est allé un peu plus loin dans son indignation.

Oui, ce gars a souhaité sur un forum public que Boston soit encore la victime d’un attentat à la bombe… Tsé quand on parle d’un gars intelligent…

Bien évidemment, la réaction fut grandiose sur Twitter et ce sans-génie y a goûté. Le seul problème est qu’il est le chanteur principal d’un groupe de hardcore de Pittsburgh nommé Forbearance. Et bien, après ces propos haineux et ridicules, Kuruc s’est fait mettre dehors de son groupe qui voulait se dissocier le plus vite possible de leur ex-chanteur. Cela les a forcé à annuler plusieurs concerts.

La morale de cette histoire est la suivante: la prochaine fois que vous voulez écrire des niaiseries sur Facebook ou Twitter, allez prendre une marche pour vous calmer avant. Vous allez peut-être sauver votre job.