Sécurité présidentiel à l’hôtel des Canucks de Vancouver // Luongo, Kesler

Drama

Roberto Luongo

Cette semaine, Ultrawig a travaillé fort pour trouver le repère des Canucks. Il a parcouru la ville, braver les flaques d’eau, enjamber des containeurs de vidanges pour finalement se faufiler à travers une ruelle afin de croquer sur le vif le débarquement  des joueurs des Canucks. C’était sécurité présidentielle autour de l’autobus du club de Vancouver et pratiquement impossible de s’approcher des joueurs. Cela explique sûrement pourquoi il n’y avait que 3-4 chasseurs d’autographes qui rôdaient. Étrangement, l’équipe a utilisé deux autobus lors de leur passage à Montréal et plusieurs individus pas rapport étaient à bord des bus.

Autobus Vancouver Canucks

Étonnement, les joueurs étaient relativement accessibles la veille alors qu’ils vagabondaient dans les boites de nuit de Montréal. Mais vous savez, ce n’est pas la même game quand les joueurs sont avec le département des communications. À moins que quelqu’un ait envoyé un mémo au département de sécurité des Canucks qu’un blogue s’amuse à envoyer un paparazzi couvrir les faits et gestes des adversaires du CH.

Mais comme Ultrawig est aussi clutch qu’un Carey Price sérieux et amoureux, il a capté le beau Ryan Kesler alors qu’il revenait du dépanneur. Lorsqu’Ultrawig s’est approché de Kesler, il a ressentie un genre de malaise. Ceux qui se demandent quelles sont les pensées derrière le regard de Kesler, voici l’interprétation de mon photographe : qu’est-ce que tu veux toi avec ton kodak. Tu as 10 secondes pour foutre le camp de ma face.

Ryan Kesler

C’est ce que Ultrawig a fait.  Clic-clic-clic et le tour était joué. Quand à vous mesdames (et messieurs), vous pouvez prendre tout votre temps pour analyser le style de Kesler. Bel album photo disponible en cliquant ici: https://25stanley.com/photos/canucks-vs-montreal

P.-S. Parlant de style, Maxim Lapierre serait sur le point de signer un contrat de mannequin-porte-parole pour les magasins M2.

Tags: , ,