Seattle devra payer 650 M$ pour son équipe de la LNH

Drama
Embed from Getty Images

Après la réunion des gouverneurs, Gary Bettman a rencontré les journalistes et il avait quelques nouvelles à annoncer. Tout d’abord, il a confirmé que la vente des Hurricanes était bien avancée et qu’elle devrait se compléter dans les prochaines semaines. Bettman a toutefois été plus intéressant lorsqu’il a parlé de Seattle, qui a fait un bon pas vers la ligue il y a quelques jours.

Selon le commissaire de la ligue, le marché vise une arrivée en 2020-21, ce qui coïnciderait avec le lock-out… Comme c’était le cas pour Vegas, la ligue va permettre au marché de tenir une vente de billets de saison pour tester l’intérêt des partisans locaux. En fait, leur processus ressemblera énormément à celui de Vegas avec une exception majeure. Le prix demandé par la LNH sera de 650 M$ au lieu de 500 M$ comme c’était le cas pour les Golden Knights. Selon l’évaluation de Forbes, ce serait bon pour le dixième rang dans la ligue à égalité avec les Penguins, donc c’est toute une inflation.

C’est aussi bon de mentionner que Bettman a laissé la porte ouverte pour que Seattle soit une destination de déménagement. Ça lui permet donc de garder la pression sur un marché comme l’Arizona qui cherche encore sa solution au niveau de l’aréna tout en avouant aux journalistes qu’il ne se passait rien avec Houston pour le moment.

Pour ce qui est de Québec, Bettman a avoué qu’il ne sait pas où ça les laisse puisque Seattle sera le seul marché dans ce processus d’expansion. Bill Daly a toutefois rappelé que la ligue voulait aller à l’Ouest avant de rajouter un marché de l’Est, ce qui laisse croire que l’arrivée de Seattle était nécessaire pour que Québec soit à nouveau considéré par la LNH.