Ryan McDonagh est pointé du doigt après la défaite des Rangers

[oboxads]

On a vu quelque chose de très rare lundi soir. Un membre des médias a chialé à propos de Ryan McDonagh sans mentionner Bob Gainey ou Scott Gomez. Bien évidemment, cette mauvaise presse est venue de New York où Keith Olbermann, un fan avoué des Rangers qui anime une émission pour ESPN, a pris un point de vue contrarien en plantant le capitaine pour sa performance dans les 3 derniers matchs de la série contre Tampa Bay.

McDonagh a souffert pendant ces rencontres puisqu’il jouait malgré une fracture au pied droit et ça a paru dans son nombre de mises en échec et de lancers bloqués.

Olbermann l’a planté en particulier en disant que son jeu dans les derniers matchs était horrible, mais il a aussi écorché Girardi et Staal au passage puisque les défenseurs jouaient également malgré des blessures.

L’animateur de ESPN blâme cette situation sur Bobby Baun, le défenseur des Maple Leafs qui a marqué le but gagnant pendant la prolongation du 6e match de la série finale de la Coupe Stanley en 1964. Plus tôt dans cette rencontre, Baun avait quitté sur une civière puisqu’il s’était fracturé le péroné. En revenant dans le match pour marquer le but gagnant, Baun est devenu une légende et il a instauré une mentalité nocive pour la ligue selon l’animateur du réseau américain.

Olbermann croit que le mystère autour des blessures ainsi que la mentalité instaurée par Baun nuisent aux équipes de la LNH puisqu’elles gardent des joueurs étoiles amochés dans l’alignement au lieu de faire jouer des réservistes qui pourraient faire mieux en remplacement. Ces joueurs nuiraient donc aux chances de l’équipe en faisant exactement ce que tous les fans veulent qu’ils fassent; jouer malgré la douleur.

Le cas des Rangers était le pire des deux mondes de ce côté puisqu’ils ont gardé McDonagh dans l’alignement tout en retirant James Sheppard de la formation pour amener un autre défenseur en renfort pour le 7e match. Cette décision a affecté une attaque déjà affaiblie par la perte de Zuccarello en première ronde et les Rangers n’ont pas été capables de déjouer Bishop pendant le match ultime.

Cette situation est probablement ce qui a motivé la sortie de ce fan des Rangers, mais c’est un point de vue intéressant que l’on n’entend pas trop souvent par rapport à un des aspects les plus populaires de notre sport préféré.