Ryan Johansen a joué avec le feu sur une mise en échec dans le match #1

Embed from Getty Images

Le département de la sécurité des joueurs a eu une grosse soirée jeudi et ça pourrait mener à une journée occupée vendredi. On sait déjà qu’ils parleront à Nazem Kadri pour son plaquage extrêmement douteux face à Tommy Wingels, mais au moment d’écrire ces lignes, on ne sait pas ce qui en est de Josh Anderson à la suite du plaquage qui lui a valu une expulsion ou de Ryan Johansen, qui a ramassé Tyson Barrie avec une mise en échec douteuse.

Contrairement aux deux autres qui ont vu leur match se terminer immédiatement, Johansen ne s’est pas fait punir sur la séquence. Par contre, comme on a vu avec Drew Doughty, ça ne veut pas nécessairement dire qu’il va pouvoir s’en tirer sans sentence. Le #92 peut aussi se compter chanceux que Barrie soit resté dans la rencontre, ce qui aide sa situation.

Son jeu sera toutefois étudié par le département de la sécurité des joueurs parce qu’il s’agissait d’une mise en échec très haute alors qu’il arrivait de l’angle mort. Si la ligue juge que le point principal de contact était la tête, elle n’aura pas vraiment bien le choix de sévir. Personnellement, je ne crois pas qu’il devra s’expliquer, mais il a quand même donné une chance à la LNH de le sortir pour le deuxième match.

Même si les Preds sont clairement favorisés contre l’Avalanche, ce serait une perte dommageable. Johansen n’a peut-être pas volé le show comme Filip Forsberg, mais il a tout de même fini la soirée avec deux mentions d’aide et il est un morceau important de l’attaque de Nashville. Ils sont capables de survivre un match sans lui, mais j’ai l’impression que les dirigeants n’ont pas tant le goût de s’essayer aussi rapidement dans les séries.

La mise en échec de Ryan Johansen