RM // Une autre victoire incroyable pour les Golden Knights

Drama
Embed from Getty Images

Les Golden Knights de Vegas sont la plus belle histoire de la LNH cette saison et ce n’est même pas serré. On a eu droit à un autre chapitre de leur conte de fée à Calgary mardi soir dans un gain de 4-2. Ce résultat leur permet d’égaler le plus grand nombre de victoires pour une équipe d’expansion. C’est leur 33e, ce qui égale les marques des Panthers et des Mighty Ducks en 1993-94. Vegas a maintenant une fiche de 18-3-3 depuis le 3 décembre et ils sont 12-1-1 contre la division Pacifique.

Ça n’allait toutefois pas toujours bien pour Vegas. Avec un peu plus d’une minute à faire en deuxième période, les Flames ont pris les devants 2-1 grâce à un but de Matthew Tkachuk sur lequel Marc-André Fleury n’a pas si bien paru. En fait, le gardien québécois a complètement mordu sur la feinte du jeune attaquant, qui a complété le tout dans un filet pratiquement ouvert.

C’est avec moins de deux minutes à faire en troisième période que la magie a opéré pour les Golden Knights. Erik Haula a profité d’une erreur défensive de Michael Frolik pour égaler la marque et 10 secondes plus tard, Jonathan Marchessault a donné les devants à son équipe. Dans la dernière minute du temps réglementaire, David Perron a marqué le but d’assurance dans un filet désert. Vegas n’avait qu’une probabilité de gain de 3,7% avant le but de Haula, donc c’était une victoire à peu près aussi improbable que leur saison.

À Pittsburgh, Sidney Crosby n’a vraiment pas apprécié un geste de Melker Karlsson en milieu de première période. Ce dernier lui a fait une sorte de jambette en le couvrant et le capitaine de Pittsburgh s’est vengé. Ça lui a valu une pénalité coïncidente avec celle de Karlsson. Bien évidemment, les fans de Pittsburgh réclament une suspension, mais c’est difficile de voir si c’est vraiment ce que l’attaquant des Sharks tentait de faire…

Heureusement, il n’y a pas eu de blessure sur ce jeu, mais ça a été une autre histoire à Vancouver où Nathan MacKinnon a dû quitter la rencontre en fin de deuxième période à cause de ce qui a été qualifié de blessure au haut du corps. Il semble s’être blessé à l’épaule en tentant d’appliquer une mise en échec à Alex Edler. Ce serait une lourde perte pour l’Avalanche puisqu’il est le meilleur pointeur de la LNH depuis l’échange de Matt Duchene avec 49 points en 36 parties. Après le match, que les Canucks ont remporté 4-3, le coach du Colorado a dit qu’il n’avait pas d’échéancier pour son joueur vedette. Ce résultat place désormais le Colorado en dehors des séries.

Tendances à surveiller

  • Taylor Hall a repris où il avait laissé puisqu’il a désormais une séquence de huit matchs avec au moins un point. Il en a amassé 13 au cours de cette période.
  • Evgeni Malkin a également marqué pour les Penguins. En fait, il a récolté un tour du chapeau. Ça lui fait 12 buts dans ses 10 derniers matchs et 17 dans ses derniers 24, Ce match lui a aussi permis de dépasser Jean Pronovost au quatrième rang de l’histoire de l’équipe pour le nombre de matchs joués en carrière (754).
  • La séquence de matchs avec au moins un point des Bruins n’a pas survécu à la pause du match des étoiles puisqu’ils se sont inclinés 3-1 contre les Ducks. Ils en avaient quand même enligné 18.
  • Les Flames ont aussi perdu leur séquence du genre. Elle s’est arrêtée à 11, mais c’est aussi leur cinquième défaite consécutive. Ils sont tout juste derrière l’Avalanche au classement.
  • Les Golden Knights (19-3-2) ne sont plus les seuls pratiquement imbattables à la maison. Avec leur victoire contre Tampa, les Jets se sont rapprochés de l’équipe d’expansion à ce niveau avec une fiche de 18-3-1. Ils ont gagné leurs sept derniers matchs à la maison et leurs neuf prochaines parties seront à Winnipeg, ce qui devrait les aider à palier à la perte de Jacob Trouba.
  • Ça va moins bien pour les Sénateurs, qui ont perdu leurs six dernières rencontres en temps réglementaire.

Nouvelles et rumeurs

Le gros dossier à Montréal a été Max Pacioretty alors qu’en début de journée, ça semblait s’accélérer. Ça s’est toutefois replacé en début de soirée et on risque de rester dans ce coin-là pour un petit bout même si ce ne seront pas les rumeurs qui manqueront.

D’ailleurs, Tomas Plekanec risque d’être impliqué dans ces rumeurs et il faudra probablement s’habituer à le voir dans un nouvel uniforme sous peu. Ceci étant dit, il ne faut pas sauter trop vite aux conclusions, Tomas Plekanec n’est pas en train de porter l’uniforme de sa nouvelle équipe. Samedi dernier à Laval, l’attaquant des Canadiens de Montréal a participé à la Coupe Best Buy. C’est le plus grand tournoi de hockey extérieur au Québec avec 192 équipes de hockey Atome et Pee-Wee, féminines et masculines. Pour l’occasion, les jeunes joueurs avaient la chance de marquer un but sur une passe du joueur #14 du CH.

Parlant du Canadien, le propriétaire de leur prochain adversaire, les Hurricanes de la Caroline, n’a pas peur de faire les choses différemment. Il a rempli les rouges contre les Sénateurs et il ne s’est pas gêné pour avouer que l’équipe allait retrouver ses liens avec les Whalers de Hartford alors que c’était loin d’être le cas avec l’ancien régime. On devrait donc voir une relance de marchandise affiliée à cette équipe et c’est une option logique pour une organisation qui ne peut pas se priver de sources de revenus.

Il veut bâtir un marché aussi solide qu’à Tampa où y a trois semaines, Victor Hedman avait subi une blessure au bas du corps contre les Flames de Calgary. C’était un très mauvais signe pour le Lightning et sa candidature au trophée Norris puisqu’on prévoyait une absence trois à six semaines dans son cas. Finalement, ça a été le meilleur scénario possible et il était de retour sur la glace contre les Jets mardi soir après avoir seulement manqué cinq parties.

Le Lightning avait perdu le match dans lequel Victor Hedman s’était blessé ainsi que les deux suivants, ce qui a ouvert la porte aux Bruins de Boston, mais Tampa s’est redressé avec trois gains en ligne avant de saluer le retour de Hedman. C’était suffisant pour maintenir leur avance de cinq points sur Boston, qui a toutefois deux matchs en main. Tampa a perdu 3-1 contre les Jets, mais le défenseur a joué 25 minutes au cours de la rencontre.

Si l’équipe continue de bien faire au classement, c’est aussi fort possible que ça se termine avec un trophée Norris pour le défenseur suédois. C’est lui qui avait gagné le vote de mi-saison des journalistes pour le trophée remis au meilleur défenseur devant Drew Doughty et John Klingberg, qui mène tous les défenseurs au niveau de la production offensive, mais dont la candidature pour ce trophée sera ennuyée par sa réputation défensive. Comme Doughty vient de le gagner, la porte est grande ouverte pour le défenseur du Lightning.

Ce n’était pas le seul retour au jeu mardi soir alors que Brandon Dubinsky est lui aussi revenu en uniforme pour le match des Jackets contre le Wild. L’attaquant était absent depuis le 12 décembre à cause d’une blessure à l’os orbital, mais il avait attiré l’attention en quittant l’équipe pour des raisons nébuleuses la semaine dernière. Il n’a pas voulu en dévoiler plus lors de sa rencontre avec les médias, mais on peut seulement espérer que ce soit derrière lui. Il a joué près de 15 minutes, enregistrant trois mises en échec lors de son retour.

Parlant d’attaquants de la Métropolitaine, Taylor Hall et Sebastian Aho sont également revenus sur la glace mardi. Ils ont été à l’écart du jeu pour moins longtemps, mais les deux ont célébré leur retour de belle façon en s’inscrivant à la marque. Leurs deux clubs ont battu des formations qui côtoient le Tricolore dans le sous-sol de l’Atlantique (les Sabres et les Sénateurs).

L’autre retour notoire est survenu à Pittsburgh où Matt Murray effectuait seulement son deuxième départ en 2018. Il était rentré chez lui pour gérer une situation familiale et il était revenu avec les siens avant la pause du match des étoiles, mais c’est bien de voir qu’il est désormais en mesure de jouer. Son retour a été réussi avec 40 arrêts dans une victoire de 5-2 contre les Sharks.

Finalement, puisqu’on est dans le thème des retours au jeu, les Leafs auront la chance de compter à nouveau sur les services de Nikita Zaitsev ce soir. Si ça peut leur permettre de se défaire de Roman Polak, qui grugeait beaucoup de ses minutes en désavantage numérique, ce sera une excellente nouvelle pour la troupe de Mike Babcock.