RM // Les Prédateurs et les Blackhawks sont vraiment amochés

Drama
Embed from Getty Images

Le résumé matinal (RM) est notre chronique quotidienne du lundi au vendredi qui résume tous les événements de la veille pour s’assurer que tu n’aies rien manqué. J’en profite aussi pour plonger un peu plus en profondeur dans les gros dossiers de la ligue pour te permettre de passer le temps quand tu en as besoin. 

Avant le début de la saison, les Blackhawks et les Prédateurs faisaient partie des favoris dans la division Centrale. Aujourd’hui, Chicago se retrouve en dehors des séries tandis que les Prédateurs sont deuxièmes. Il y a plusieurs facteurs qui expliquent ça, mais la situation actuelle des blessés a certainement un impact là-dessus.

Les Prédateurs ont terminé leur match contre les Golden Knights sans la totalité de leur premier trio en début de saison (Filip Forsberg, Viktor Arvidsson et Ryan Johansen). Forsberg a une main fracturée alors qu’Arvidsson s’était blessé lors de la pratique de lundi. Ryan Johansen a complété le trio en fin de deuxième contre les Knights lorsque William Carrier l’a ramassé avec une mise en échec violente qui pourrait très bien avoir créée une commotion cérébrale. Plus tôt dans le match, Johansen avait fait tomber un juge de lignes assez violemment le long de la rampe, donc c’était un match trop rempli pour lui dans ce coin-là de la patinoire.


L’absence d’un premier trio serait une excuse facile pour une équipe, mais les Prédateurs ne semblent pas vouloir ralentir. Ils ont battu les Golden Knights 1-0 à Vegas grâce à une performance exceptionnelle de Juuse Saros. Après un mauvais début de saison, Saros s’est vraiment replacé et il semble mettre en place le potentiel que certains (dont l’auteur de ces lignes) voyaient en lui lors de son arrivée dans la LNH. Son blanchissage de 43 arrêts a permis aux Prédateurs d’être à un seul point de la tête de la division avec trois matchs en main sur les Jets.

La blessure de Johansen n’a pas été le seul incident pour Nashville dans ce match-là. Un utilisateur Reddit a capté un père sur le bord de la baie vitrée qui a frappé son fils au visage avec son coude alors qu’il tentait de faire du bruit pendant que le jeu était devant lui. Ce type de partisan n’est jamais mon préféré même si je peux comprendre l’adrénaline du moment, mais il me semble que quand tes enfants sont là, tu devrais faire plus attention. Ce n’est pas un honneur que je distribue dans cette chronique, mais je vais nommer ce partisan-là le jambon du jour même si c’était un accident.

La situation est complètement différente à Chicago. Ils sont à trois points des séries, mais deux équipes sont entre eux et les huitièmes. Jusque-là, ce n’est rien d’insurmontable, mais en soirée, le Chicago Sun-Times a publié un article qui change la donne. Selon eux, certains dirigeants des Hawks ont peur que la saison de Corey Crawford soit terminée parce qu’il souffre de vertige pour la deuxième fois de sa carrière. Il avait manqué quatre semaines pour la même raison en 2016.

Crawford est à l’écart du jeu depuis le 23 décembre alors qu’il avait été chassé d’un match après avoir accordé 3 buts sur 14 tirs. Deux jours avant, il avait subi une collision contre les Stars de Dallas et c’est probablement ce qui a déclenché le tout. Ça suit un peu ce que les Hawks disent publiquement depuis sa blessure même s’ils restent très vagues à ce niveau.

C’est un gros problème pour les Blackhawks puisque c’est Crawford qui tenait l’équipe sur ses épaules cette saison. Ils ont conservé une fiche de 16-9-2 lorsqu’il obtenait la décision tandis que le duo Jeff Glass/Anton Forsberg a une fiche de 6-8-4. C’est la différence entre un % d’arrêts de 92,9% et de 91%. C’est aussi la différence entre une chance à la Coupe Stanley et une chance pour Rasmus Dahlin.

Si ces dirigeants ont vraiment raison, les Hawks risquent de manquer les séries pour la première fois depuis 2008. Ils pourraient obtenir un gardien sur le marché des échanges pour boucher le trou béant, mais il ne sera pas au même niveau que Crawford et avec leurs limites au niveau des atouts et du plafond salarial, c’est difficile de voir ce qu’ils feront. Peut-être que Marc Bergevin pourrait essayer de leur refiler Antti Niemi…

Toujours dans la division Centrale, sur la glace mardi soir, les Stars de Dallas ont compliqué le chemin des Hawks en battant les Wings 4-2. Ça leur donne un coussin de deux points sur le Wild et la huitième place dans l’Ouest. Après avoir été retranché de l’alignement lors du dernier match, Jason Spezza a marqué deux buts, dont le gagnant. Alexander Radulov a récolté deux passes sur ces buts, ce qui lui donne 42 points en 46 parties cette saison.

Ça a aussi été une journée assez occupée au niveau des rumeurs. Si tu veux lire le résumé rapide, c’est ici.

À Montréal, c’est Claude Julien qui a fait parler de lui avec un alignement assez unique lors de la pratique des siens. Il a envoyé Jacob de la Rose au centre de Drouin et Galchenyuk dans un geste que plusieurs ont qualifié de tanking à peine caché. Ça me surprendrait que ce soit le cas avant un match très important pour le coach parce que c’est son retour à Boston, mais ça nous rappelle quand même à quel point la situation au centre est déprimante. Le pire, c’est que si le Canadien réussit son objectif de terminer au sommet du repêchage, ils ne repêcheront pas un joueur à cette position, mais plutôt un défenseur exceptionnel qui représentera la Suède aux Olympiques.

Parlant du repêchage, après son autre sortie spectaculaire contre le Canadien lundi soir, des journalistes ont pointé à nouveau qu’il avait sorti au 16e échelon. James Mirtle de l’Athlétique était l’un d’entre eux et un hater de Lawson Crouse lui a rappelé que les Panthers devraient aussi se faire critiquer après choisi le gros attaquant au 10e échelon. Le principal intéressé l’a toutefois corrigé en tweetant que c’était plutôt le 11e rang dans un message qui est devenu viral assez rapidement. Crouse est désormais dans l’organisation des Coyotes pour qui il a joué 11 parties cette saison.

Ce n’était pas le seul contenu de l’Athlétique qui était lié au repêchage puisque Corey Pronman a publié son top 50 des espoirs qui ne se sont pas encore établis dans la LNH. Casey Mittelstadt des Sabres a pris le premier rang devant Eeli Tolvanen des Prédateurs et Miro Heiskanen des Stars. Le Canadien avait deux espoirs dans ce palmarès, soit Ryan Poehling au 38e rang et Nikita Scherbak au 48e échelon. Pronman a noté qu’il a encore des questions sur le potentiel maximal des deux joueurs, mais que leur année jusqu’à maintenant leur valait une place dans ce classement.

À Vegas, après Deryk Engelland, c’était au tour de Jon Merrill de signer une prolongation de contrat. L’ancien des Devils a encore un rôle de profondeur chez les Golden Knights, mais il y fait très bien. Il a paraphé une entente de deux saisons qui lui donne un impact salarial de 1,375 M$. Celui qui est présentement ennuyé par une blessure sera agent libre sans restriction à la fin du contrat.

Il se joint à Nate Schmidt, Brayden McNabb, Deryk Engelland et Brad Hunt en tant que défenseurs de la LNH qui sont sous contrat à Vegas l’an prochain. Il faut aussi ajouter Colin Miller et Shea Theodore, qui seront agents libres avec restriction cet été, et commence à avoir une bonne idée de leur escouade défensive l’an prochain. Ce qui est incroyable, c’est que pour le moment, Schmidt est le mieux payé pour l’an prochain et son impact ne sera que de 2,25 M$.

Ça a été une journée passablement tranquille sur le ballotage alors que le salaire de Paul Martin lui a permis de passer dans la AHL. Pour leur part, les Kings y ont placé Jussi Jokinen après l’avoir acquis en retour de Mike Cammalleri plus tôt cette saison. À Toronto, les partisans nous ont rappelé que ça ne leur en prend pas beaucoup pour partir en peur alors que le jeune défenseur Travis Dermott a vu son numéro changer de 3 à 23 sans qu’il soit consulté. Leur défaite en prolongation contre les Blues devrait au moins leur avoir changé les idées.

On finit la soirée avec une excellente publicité d’un vendeur d’automobiles usagées qui a attiré l’attention sur Reddit avec une publicité unique. Avec la photo de Connor McDavid, le concessionnaire a écrit qu’il acceptait tous les échanges sauf un. Avec la saison de misère des Oilers, ça fit parfaitement.