RM // La descente aux enfers des Blackhawks se poursuit

Drama
Embed from Getty Images

Il n’y a pas beaucoup de gens dans le monde du hockey qui sont heureux du fait que la LNH poursuive ses activités pendant les Jeux Olympiques, mais l’organisation des Blackhawks en fait certainement partie. Sans cette distraction, tout le monde parlerait de leur descente aux enfers qui semble signifier la fin de leur dynastie qui a longtemps régné sur la LNH.

Lundi soir, ils ont perdu leur quatrième match consécutif en temps réglementaire, ce qui est déjà assez gênant. Par contre, c’est encore pire lorsqu’on voit que les Blackhawks se sont inclinés contre les Coyotes par la marque de 6-1. Ironiquement, c’est un joueur qui a commencé sa carrière avec eux qui leur a fait très mal dans cette partie alors qu’Antti Raanta a effectué 37 arrêts, dont 13 en désavantage numérique, pour infliger cet autre revers à Chicago. Alex Debrincat est le seul qui a trompé sa vigilance pour marquer son 20e de l’année.

Ceci étant dit, quand tu accordes six buts, c’est pas mal plus facile de te faire voler un match par un gardien. En plus, on parle des Coyotes qui sont non seulement la pire équipe de la ligue, mais qui comptait aussi sur la pire attaque avant cette partie. Comme si ce n’était pas suffisant, les Blackhawks jouent ce soir à Vegas contre les Golden Knights.

Les Hawks ont désormais seulement deux victoires à leurs 10 derniers matchs, ce qui représente le plus bas total dans la LNH. Ils ont dix points de retard sur une place en séries et si la saison se terminait aujourd’hui, ils s’enligneraient vers le neuvième choix au repêchage. Ce deuxième aspect est probablement plus important pour la franchise maintenant et c’est une bonne nouvelle pour le Canadien, qui compte sur leur choix de deuxième ronde cette année grâce à Tomas Fleischmann et Dale Weise. Ce sera une belle revanche pour l’échange d’Andrew Shaw.

Ailleurs dans la LNH, les Oilers ont imité Chicago en continuant leur saison décevante dans un cauchemar défensif. À son retour au jeu, James Reimer a accordé cinq buts, mais ce n’était pas grave parce que ses coéquipiers en ont marqué sept pour donner la victoire aux Panthers dans cette partie. Vincent Trocheck a récolté son premier tour du chapeau en carrière dans cette rencontre avec deux buts en avantage numérique et un autre dans un filet désert. Tous ces buts ont été marqués en troisième période.

Décidément, les festivals offensifs étaient à la mode lundi soir puisque l’autre match à l’horaire a offert sept buts. Ce sont les Maple Leafs qui ont battu le Lightning 4-3 dans un match qui pourrait bien être l’avant-goût de la première ronde dans l’Atlantique. William Nylander et Auston Matthews ont tiré l’attaque des Leafs sur leurs épaules avec trois points chacun, mais Nikita Kucherov en a récolté deux, ce qui lui a permis d’être le premier à atteindre la barre des 70 points dans la LNH.

Nouvelles et rumeurs

Comme d’habitude, le lundi a été assez tranquille au niveau des rumeurs à l’exception du prix de Derick Brassard qui est devenu public et de Craig Custance de l’Athlétique qui a fait peur aux fans du Canadien en écrivant que le pari intelligent était probablement sur une prolongation de contrat de Tomas Plekanec à Montréal.

Il y a d’ailleurs eu une prolongation de contrat dans la LNH lundi alors que Colton Sceviour a paraphé une entente de trois ans avec les Panthers de la Floride. C’est un contrat qui aura un impact de 1,2 M$ pour un gars qui a 14 points en 47 parties cette saison. C’est un contrat douteux à cause de sa longueur puisque Sceviour est déjà un gars de fond d’alignement et un ralentissement dans son cas le sortirait probablement de la ligue. En le signant pour aussi longtemps, les Panthers se rendent vulnérable à cette possibilité même si le prix ultime est assez faible.

Avant de battre les Blackhawks, Antti Raanta a partagé une drôle d’histoire avec les journalistes de Chicago. Le gardien a récemment dû déménager parce qu’il y avait une infestation de scorpions dans son ancienne maison. Il en aurait trouvé 16 en quelques mois. Comme quoi, l’Arizona n’a pas seulement des avantages météorologiques.

Au niveau des nouvelles plus officielles, les Ducks ont placé Dennis Rasmussen au ballottage dans le but de racheter son contrat. Pour sa part, Claude Giroux a été nommé première étoile de la semaine dans la LNH après avoir récolté six points en quatre matchs. Il a devancé Johnny Gaudreau et Devan Dubnyk.