RM // Hall et MacKinnon luttent pour une place en séries et le trophée Hart

Embed from Getty Images

Pendant la blessure à Nikita Kucherov, qui a été le grand favori pour le trophée Hart pendant la majorité de l’année, trois attaquants se sont introduits dans la discussion pour le trophée. Malheureusement pour Patrice Bergeron, une blessure l’a probablement sorti de la course, mais il reste quand même Taylor Hall et Nathan MacKinnon.

Les deux sont dans une position extrêmement différente à celle de Nikita Kucherov puisqu’ils se battent encore pour les séries et qu’ils sont vraiment moins bien entourés offensivement. C’est toutefois également ce qui justifie leurs candidatures parce qu’ils tirent leur formation dans cette course aux séries et sans eux, l’Avalanche et les Devils seraient bien loin derrière. Ils doivent donc se qualifier en séries pour justifier leur place dans ce débat, mais une fois que c’est fait, ils auront de bons arguments.

Nathan MacKinnon mène présentement la LNH avec 1,35 points par match et vendredi soir, il a tout simplement explosé contre le Wild avec deux buts et trois passes. Avec le match de dimanche soir contre les Preds, il a maintenant 11 points à ses 4 dernières parties. Il en a 77 cette saison, un total qui n’est devancé que par quatre joueurs (Kucherov, Malkin, McDavid et Giroux). S’il maintient ce rythme, ce ne serait pas surprenant de le voir terminer la saison au sommet ou au moins, très près.

Par contre, c’est plus difficile pour l’Avalanche, qui occupe actuellement le 9e rang dans l’Ouest. Ils ne sont qu’un point derrière les Kings, qui occupent la dernière place donnant accès aux séries, en plus d’avoir un match en main, mais les Blues et les Flames ne sont pas bien loin derrière non plus, donc c’est une course de tous les instants et l’Avalanche aura besoin de MacKinnon plus que jamais. S’il répond à l’appel, il va au moins se mériter un titre de finaliste pour le trophée Hart.

Dans le cas de Taylor Hall, les Devils occupent présentement une place en séries, mais elle est de plus en plus précaire avec la relance des Panthers et trois défaites en ligne pour le New Jersey. Ces derniers sont encore 7es, mais ils n’ont que quatre points d’avance sur la Floride au neuvième rang et les Panthers ont trois matchs en main.

Ceci étant dit, Taylor Hall n’a rien à se reprocher par rapport à cette descente, lui qui a maintenant au moins un point à ses 25 derniers matchs. Depuis 1987-88, seulement quatre joueurs ont fait mieux (Kane, Yzerman, Sundin et Lemieux à deux reprises). C’est vraiment un exploit exceptionnel et ça lui a permis de rejoindre le top 10 des pointeurs de la LNH avec 72 cette saison.

S’il veut faire du bruit sérieux dans cette discussion, Hall devra grimper quelques échelons en plus de poursuivre sa séquence, particulièrement si l’Avalanche fait les séries, mais c’est quand même une candidature possible. Considérant la saison de misère des Oilers, ce serait tourner le fer dans leur plaie après la transaction Hall vs Larsson.

Dans cette course, l’Avalanche est allé chercher un gros point à Nashville dimanche dans une défaite en prolongation. Ils devront remercier Kevin Fiala qui a égalé le score en marquant dans son propre filet par inadvertance en début de troisième. Il reste un jeune joueur exceptionnel, mais c’est une bévue dont il se serait souvenu longtemps si c’était survenu dans un mois ou deux. La victoire de 4-3 des Preds était leur huitième de suite, ce qui accote un record de concession.

Grâce à Antti Niemi, le Canadien a lui aussi connu un bon week-end au niveau du classement en volant un point à Boston après avoir battu les Islanders. Dans le match à Boston, on a vu un geste rempli de classe et professionnalisme de la part de Zdeno Chara à l’endroit de Danault. Le capitaine des Bruins s’est assuré de s’excuser au joueur du Canadien après l’avoir blessé avec un lancer plus tôt cette saison. C’était un bref moment, mais ça montre que malgré les rivalités, ça reste une confrérie.

À Edmonton, malgré la mauvaise saison des Oilers, Connor McDavid fait ce qu’il a à faire. Avec huit points à ses 4 derniers matchs, le #97 s’est replacé à égalité au deuxième rang des pointeurs de la LNH avec 79. Seul Kucherov le devance avec 85, mais ça pourrait devenir le seul objectif des Oilers cette saison et si c’est le cas, c’est un écart qui pourrait être comblé assez facilement. On le voit ci-dessous alors que Ryan Nugent-Hopkins a marqué l’un des buts les plus faciles de sa carrière après une belle percée de son capitaine.

Les Hawks sont une autre formation qui en arrache cette année et les Ducks se sont chargés de leur rappeler avec une victoire de 6-3 dimanche. Le moral était bon pour Chicago avant ce match alors qu’ils avaient marqué quatre buts sans riposte en troisième pour battre les Kings 5-3 samedi. Ça a fait l’affaire des Ducks qui ramassent deux gros points en voyant leurs rivaux trébucher. Anaheim a maintenant un point d’avance sur Los Angeles. Anaheim a récolté un point au classement dans ses 8 derniers matchs à la maison (6-0-2).

Les Rangers ont amorcé une reconstruction, mais ils ont oublié d’avertir Henrik Lunqvist, qui leur a donné une séquence de trois victoires consécutives. Le gardien de New York est devenu seulement le troisième de l’histoire à récolter 50 arrêts dans deux matchs consécutifs et il est le premier à l’avoir fait dans deux victoires. La séquence ci-dessous est une métaphore parfaite pour la saison des Rangers où l’on voit Lundqvist essayer de faire des miracles derrière une équipe qui en a besoin.

À cause de la course aux séries, le gain de 3-2 de Dallas contre les Blues était capital, mais c’est surtout la célébration de Jamie Benn qui a retenu l’attention après son but gagnant en prolongation. Il a festoyé de façon unique en  brisant son bâton après le but qui donne un coussin de trois points aux siens sur leur place en séries.

Tendances à suivre

  • Les Panthers ont gagné leurs six derniers matchs, ce qui est la cinquième plus longue séquence de leur histoire.
  • Aleksander Barkov est l’un des auteurs principaux de cette bonne séquence, lui a qui a 16 points à ses 10 derniers matchs.
  • Nikita Kucherov a répondu à la pression de Hall et MacKinnon pour le Hart avec un match de 3 passes à son retour au jeu.
  • Au cours des 17 derniers matchs, Cam Talbot et Milan Lucic ont récolté autant de points.
  • Les Penguins sont la seule équipe avec trois compteurs de 70 points.

Nouvelles et rumeurs

Maintenant que la date limite des échanges est passée, les rumeurs se font plus rares et c’est la même chose pour les nouvelles puisque les équipes attendent au lundi avant de confirmer quoi que ce soit. Par exemple, on ne sait pas trop ce qui passe avec Charlie McAvoy qui a quitté le match contre le Canadien. À Vancouver, on sait toutefois que la saison de Sven Baertschi est probablement terminée à cause d’une blessure à l’épaule.