RM // Connor McDavid et les Golden Knights ont ajouté à leur légende

Drama
Embed from Getty Images

Les Golden Knights de Vegas n’ont plus vraiment grand chose à prouver puisqu’ils sont déjà la meilleure équipe d’expansion. Ils ont officialisé ce statut jeudi soir en battant les Jets de Winnipeg 3-2 en prolongation. Ça le confirme puisque ça leur donne le record pour le plus grand nombre de victoires de la part d’une équipe d’expansion. Vegas vient présentement au sommet de sa division avec une avance de 12 points sur les Sharks, les Ducks et l’Avalanche.

Bien évidemment, comme on parle des Golden Knights, ça a été fait de façon dramatique. Peu avant le but gagnant de David Perron, les Golden Knights ont sauvé 2-3 opportunités de peine et de misère pour garder le match en vie. La prolongation au complet est disponible ci-dessous. Si tu veux voir la partie importante, avance à 3:45.

Le but de David Perron était spectaculaire à cause de ce qui l’avait précédé et de sa signification, mais ce n’est quand même pas le plus beau de la soirée. Ce titre appartient plutôt à Connor McDavid, qui a coupé l’avance de l’Avalanche de moitié avec une belle séquence alors qu’il a repris son retour au vol pour battre Jonathan Bernier. C’est pas mal ce qu’il faut pour battre le gardien québécois ces temps-ci et ça met en valeur le talent exceptionnel du #97. Malheureusement pour Edmonton, ça n’a pas été suffisant puisque le Colorado a gagné le match 4-3 en prolongation.

Radko Gudas va devoir envoyer des fleurs à McDavid et aux Golden Knights parce que tôt dans la soirée, c’est le défenseur des Flyers qui était le sujet de discussion dans la LNH. Le défenseur a reçu sa première punition depuis sa dernière suspension lorsqu’il a ramassé Kyle Palmieri en sautant pendant la première période du match entre les Devils et les Flyers. Gudas argumentera qu’il essayait d’éviter son coéquipier, mais si la ligue n’achète pas cette explication, on parle d’une suspension qui pourrait être extrêmement longue pour un gars qui faisait attention après avoir dépassé la ligne à plusieurs reprises. La possibilité d’évitement de son coéquipier et ce parcours plus calme récemment pourraient toutefois le sauver auprès de la ligue. À toi de juger.

La plus grosse domination de la soirée est survenue à Nashville où les Prédateurs ont vaincu les Kings 5-0. La séquence ci-dessous démontre bien ce qui s’est passé dans cette rencontre alors que L.A. avait de la difficulté à toucher au disque. On le voit aussi avec leurs 19 tirs au but dans la rencontre. Filip Forsberg, qui jouait son premier match en 2018 a fini la soirée avec un but et une passe. Nashville n’a maintenant qu’une défaite en temps réglementaire à ses 10 dernières sorties en plus d’avoir un mince retard de deux points sur la tête de leur division (Winnipeg) et trois matchs en main. De leur côté, Los Angeles est 10e et ils n’ont gagné que trois de leurs 10 derniers matchs. Il est temps que Jeff Carter revienne.

Calgary est une autre équipe qui a des problèmes dans la Pacfique et ça s’est poursuivi contre le Lightning alors qu’ils ont perdu leur sixième match consécutif. Dans toutes ces rencontres, ils ont saboté au moins une avance. Le beau but de Backlund ci-dessous a lancé une poussée de trois buts des Flames, mais le Lightning a comblé le déficit de 4-2 pour l’emporter 7-4. Alex Killorn a brillé dans ce match avec deux buts et deux passes. Avec 42 arrêts, Andrei Vasilevskiy, qui est le premier gardien à atteindre le plateau des 30 gains cette saison, n’a pas mal fait non plus. Cette victoire permet à Tampa de garder son précieux coussin de cinq points sur Boston, qui a battu St-Louis, en tête de la division.

Ces résultats ont permis à Anaheim de poursuivre leur remontée au classement malgré un point précieux échappé contre les Sénateurs hier soir. C’est Erik Karlsson qui leur a fait mal en marquant le but gagnant en prolongation dans une victoire de 2-1. C’était le 600e match en carrière de Karlsson, donc ce n’est pas une mauvaise façon de célébrer. Ce résultat fait en sorte que Montréal n’a qu’une avance de cinq points sur Ottawa au classement.

Les Sens ne sont pas les seuls qui ont aidé la position au repêchage du Tricolore. Les Canucks de Vancouver ont battu les Hawks 4-2, ce qui les éloigne du Canadien. Ça éloigne aussi Chicago des séries, eux qui ont désormais cinq points de retard et quatre équipes à dépasser. C’est Daniel Sedin qui a marqué le but gagnant dans cette partie. C’est son 83e en carrière, ce qui le place devant Frank Mahovlich au septième rang des ailiers gauches dans l’histoire de la ligue à ce chapitre. Son frère Henrik a récolté une mention d’aide sur le jeu. De son côté, ça lui a permis de dépasser Gilbert Perreault au 27e rang de l’histoire des passeurs de la LNH.

Tendances à suivre

J’ai décidé de finir la semaine de cette chronique avec une section tendance sur le Canadien gracieuseté du département des statistiques de TSN. Voici donc quelques statistiques déprimantes sur le Tricolore, mais il faut se rappeler que le système de la ligue fait en sorte que c’est plus avantageux de perdre que de gagner pour le futur de l’équipe. Bref, ces tendances lourdes pour le moment pourraient bénéficier le club sous peu.

  • Malgré un % d’arrêts de 92,7%, Carey Price a perdu ses six dernières décisions sur la route. C’est causé par le fait que Montréal ait seulement marqué quatre buts au cours de ces six matchs.
  • La défaite de 2-0 contre les Hurricanes était la septième par blanchissage pour Montréal cette saison. C’est la deuxième plus grosse marque de la ligue et ils s’enlignent pour battre le record d’équipe de neuf.
  • Tout ça fait en sorte que leur rythme de points actuel est le cinquième pire de l’équipe depuis la deuxième guerre mondiale. Tout ce que l’on peut espérer, c’est que cette médiocrité soit récompensée par un espoir d’aussi haut niveau.

Nouvelles et rumeurs

Ça a quand même été une journée calme de ce côté. L’Avalanche a laissé savoir la durée de la convalescence de Nathan MacKinnon, mais la plus grosse rumeur concernait un joueur qui ne bougera pas. La plus grosse nouvelle de la journée a probablement été le fait que Gary Bettman ait affirmé qu’il restera en place jusqu’à la conclusion des prochaines négociations de la convention collective. On peut déjà se préparer mentalement au lock-out.

Pendant la journée, la ligue a aussi dévoilé que Mathew Barzal était la recrue du mois tandis que Malkin était la première étoile de janvier. Ce sont Patrice Bergeron et Jonathan Bernier qui l’ont suivi sur le podium. Malkin a fini le mois avec 12 buts et 19 points tandis que Bergeron s’est contenté de neuf buts et 17 points. Pour sa part, le gardien québécois a propulsé la série de victoires qui a ramené l’Avalanche dans la course aux séries.

Certains gardiens ont été moins chanceux en soirée. Antti Raanta a dû sauter un départ parce qu’il a été impliqué dans une collision automobile en route vers le match. L’organisation a dit qu’il était correct, mais il n’était pas au banc pour des raisons de précaution même s’il était le substitut. Quant à lui, Ben Bishop a reçu une rondelle au visage alors qu’il était au banc. Il sera réévalué aujourd’hui.