RM // Brandon Dubinsky est retourné à Columbus pour des raisons nébuleuses

Drama
Embed from Getty Images

On a eu une soirée très occupée dans la LNH mardi, mais la plus grosse nouvelle est tombée au beau milieu de la nuit. C’est Aaron Portzline de l’Athlétique qui l’a sorti. Selon le journaliste le mieux plogué dans l’entourage des Jackets, Brandon Dubinsky a été renvoyé à Columbus pour « gérer des problèmes personnels en cours qui ont entravé sa saison et qui pourraient menacer sa carrière ».

Portzline n’a pas plus de détails et l’équipe n’a pas voulu commenter la situation, mais c’est bon de noter que l’équipe est resté à Las Vegas pendant quatre jours et que le journaliste a spécifié que le département de la police n’a pas de dossier au nom du joueur… Bref, ça ne sent pas bon et on peut seulement espérer que ce ne soit rien de trop grave même si ça regarde mal. C’est certainement un dossier qui va évoluer au cours des prochaines heures.

Brandon Dubinsky n’a pas joué depuis le 12 décembre alors qu’il s’était blessé lors d’un combat avec Zack Kassian. Il était supposé effectuer un retour au jeudi. L’équipe a tenu à préciser que ce n’était pas une mesure disciplinaire et qu’il avait bel et bien quitté pour voir un docteur. Le club a tout de même admis avoir eu une conversation avec lui à propos de raisons personnelles, mais ils n’en n’ont pas dit plus parce qu’ils ne peuvent pas.  Ça semble donc être une visite chez le docteur pour autre chose que sa blessure à l’œil…

Columbus aurait d’ailleurs mis Nathan Gerbe sous contrat, mais on ne sait pas si c’est en lien avec cette situation. Gerbe n’a pas joué dans la LNH depuis 2015-16. Il évoluait en Suisse depuis et il avait accumulé 7 points en 19 matchs jusqu’à maintenant dans cette ligue cette saison. Il faudra voir s’il peut encore être utile dans la LNH. Pour les autres rumeurs de la journée, tu dois te rendre ici et ici.

Sur la glace, ça a aussi été une mauvaise soirée pour les Blue Jackets, qui se sont inclinés 6-3 contre les Golden Knights. William Karlsson a eu la chance de prendre sa revanche contre son ancienne équipe avec deux buts, ce qui lui en fait 27 cette saison. Alex Ovechkin (29) est le seul qui le devance à ce chapitre. C’est incroyable considérant que les Jackets avaient cédé leur choix de première ronde en 2017 et un choix de deuxième tour en 2019 pour protéger certains joueurs et libérer le contrat de David Clarkson, mais Vegas s’est quand même retrouvé avec Karlsson, qui a déjà le quatrième plus grand total de buts pour un joueur d’une équipe d’expansion.

Ce match de 6-3 n’a pas été la seule domination mardi soir. Les Ducks ont battu les Rangers par le même score tandis que les Canucks ont vaincu les Kings de Los Angeles 6-2. Brock Boeser a marqué à deux reprises dans cette rencontre pour se retrouver à égalité avec Nathan MacKinnon au septième rang des buteurs de la ligue (24). À Dallas, les Stars ont fait encore mieux, plantant les Panthers 6 à 1 dans un match où on a vu 138 minutes de punition, le plus gros total de la saison jusqu’à maintenant. Radulov a marqué son 20e de la saison dans un match de trois points tandis que John Klingberg a continué à flirter avec le rythme du point par match. Il a désormais 48 points en 49 parties cette année.

Le dernier massacre a eu lieu à Edmonton où les Sabres, qui jouaient un deuxième match en deux soirs, ont passé les Oilers dans le tordeur avec un gain de 5-0. Jack Eichel, qui a toujours une motivation supplémentaire à Edmonton, a fini la soirée avec un but et trois passes tandis que Robin Lehner s’est relancé avec un blanchissage de 33 arrêts. L’histoire de la soirée est encore le désavantage numérique des Oilers qui a cédé lors de trois de ses quatre sorties. Ils n’ont même pas un taux de réussite de 55% à la maison, ce qui est du jamais vu, et ils sont à peine au-dessus du 70% au total. Lorsque ce sera le temps de trouver la cause de leur effondrement cette saison, cette unité va certainement se faire pointer du doigt.

Au moins, les Panthers avaient une excuse puisque leur gardien partant, James Reimer,  s’est blessé en début de match et Harri Sateri n’a pas été en mesure de tenir le coup. Si la blessure de Reimer est sérieuse, Sateri devra faire le travail en attendant le retour de Roberto Luongo en début février et avec sa performance de mardi soir (6 buts sur 36 tirs), les Panthers doivent avoir hâte de revoir le gardien québécois.

La blessure de James Reimer n’est pas la seule qui a attiré beaucoup d’attention malgré le peu de détails disponibles. En toute fin de soirée, Joe Thornton semble s’être blessé à nouveau au genou. Ça avait été le cas en séries l’an passé et ça le dérangeait encore en début de saison, donc si c’est aussi grave que ça semble l’être, on pourrait parler de la fin de sa saison et peut-être même de sa carrière.

Dans des nouvelles plus positives pour les fans des Sharks, leur équipe a comblé un retard de trois buts contre les Jets pour obtenir un point en prolongation grâce à une défaite de 5-4. Logan Couture en a profité pour marquer le plus beau but de la soirée même s’il a été un peu chanceux.

Avant le but de Couture, ce titre appartenait à Brad Marchand, qui a marqué le but gagnant dans un gain de 3-2 des Bruins contre les Devils. Ça a permis à Boston d’allonger à 17 sa séquence de matchs consécutifs avec au moins un point au classement. Il s’est complètement moqué de Cory Schneider, qui a éventuellement quitté la rencontre à cause d’une blessure. Avec Keith Kinkaid et Eddie Lack déjà sur la liste des blessés, ce serait une perte incroyable pour le New Jersey.

Pour revenir à Marchand, son but était superbe, mais ce n’est pas ce que les fans vont retenir de sa soirée alors qu’il a appliqué un coup sournois à Marcus Johansson en fin de partie. Il pourra argumenter qu’il est tombé et qu’il n’a pas fait exprès, mais disons que les reprises vidéos ne l’aident pas et s’il est suspendu, ça pourrait certainement ralentir les élans des Bruins, qui sont partis pour la gloire.

La preuve que mardi soir a été extrêmement occupé, c’est que dans une soirée normale, une séquence où une équipe aurait marqué deux fois aurait fait la tête du texte, mais là, tu le vois après 1000 mots (merci si tu lis encore). C’est arrivé aux Prédateurs de Nashville contre le Lightning puisque l’officiel n’a pas vu le but initial de Viktor Arvidsson et que Calle Jarnkrok a fait bouger les cordages quelques instants plus tard. On pourrait dire que le retrait de Mikhail Sergachev n’a pas eu l’effet escompté sur Tampa, mais ils ont tout de même gagné 4-3 en prolongation grâce au 16e but de Yanni Gourde.

Finalement pour les matchs du soir, on doit mentionner le premier but en carrière de Jean-Sébastien Dea pour les Penguins de Pittsburgh. Ça a été une longue route pour l’attaquant québécois de 23 ans qui n’a jamais été repêché, mais il est parvenu à faire sa place dans l’organisation et il a contribué à la victoire de 3-1 des siens contre les Canes dans ce qui était seulement son quatrième match dans le show.

À cause de la soirée occupée, on a eu un après-midi plus calme dans la LNH. David Booth (Detroit) et Michael Chaput (Vancouver) sont tous deux passés au ballottage tandis que Brett Pesce a été activé de la liste des blessés après avoir manqué cinq parties. Pour sa part, Nathan Beaulieu y a été inscrit par les Sabres après son impact dangereux de lundi soir.

À Calgary, Kris Versteeg pourrait venir aider une équipe qui en a besoin sur les ailes. Selon Darren Dreger, il pourrait recommencer à patiner dans une dizaine de jours et ça l’amènerait à un retour au jeu vers le milieu du mois de mars. Il avait été opéré à la hanche.

Au niveau plus corporatif, les Islanders pourraient avoir deux arénas locaux à partir de l’an prochain, soit le Barclays Center qu’ils utilisent présentement et le Nassau Coliseum qui était leur endroit de prédilection jusqu’en 2015. Ce dernier a été rénové et il pourrait les accueillir pendant 12 matchs l’an prochain et la moitié de leurs matchs par la suite jusqu’à ce que leur nouvel aréna à Belmont soit bâti (il risque d’être prêt pour 2021-22).

Les Cyclones de Cincinnati ont profité de cet après-midi tranquille et du buzz autour des Mighty Ducks pour faire la promotion de leur match spécial samedi prochain alors qu’ils honoreront le 25e anniversaire de la trilogie en portant un chandail différent pour les trois périodes. C’est une bonne idée et ça donne des uniformes assez cools, donc on peut seulement leur souhaiter que ça marche un peu au niveau de la vente des billets.