RM // Auston Matthews a battu un record obscur de Wayne Gretzky

Drama
Embed from Getty Images

Les Maple Leafs de Toronto représentent l’équipe parfaite à regarder en ce début de saison. La formation de Mike Babcock a de la difficulté à garder la rondelle hors de son filet, mais ils trouvent à peu près tout le temps le moyen de compenser ces lacunes défensives par une production offensive impressionnante. Ça a encore été le cas à Detroit jeudi soir où ils ont gagné 5-3.

Non seulement ils mènent la ligue avec 25 buts pour, mais leur avantage numérique fonctionne à 50% jusqu’à maintenant cette saison. C’est un petit échantillon, mais quand une punition adverse sur deux mène à un but, c’est difficile de perdre.

Ça fait évidemment en sorte que les meilleurs joueurs de l’équipe accumulent des statistiques incroyables et on le voit un peu partout. L’endroit le plus évident est le sommet du tableau des marqueurs dans la LNH, où Mikko Rantanen est le seul membre du top cinq qui ne joue pas pour les Leafs. Matthews, Rielly, Tavares et Marner complètent ce groupe de tête.

John Tavares a battu un record personnel en récoltant quatre mentions d’aide, mais ça va pratiquement passer dans le beurre parce que Morgan Rielly et Auston Matthews sont en train de réécrire le livre d’histoire de la ligue en ce qui concerne la production en début de saison. Avec 12 points en cinq matchs, Morgan Rielly a le deuxième meilleur départ pour un défenseur dans l’histoire de la LNH. Cette position appartenait auparavant à Bobby Orr! Le seul qui le bat est Harry Cameron, qui en avait amassé 15 en 1917!

Pour sa part, Auston Matthews est seulement le 12e joueur dans l’histoire à récolter au moins deux points dans les cinq premiers matchs de son équipe. Il est devenu le plus jeune à le faire, une marque qui était précédemment détenue par un certain Wayne Gretzky. La dernière fois que c’était arrivé dans la LNH, c’était en 2012 alors que Patrick Marleau et Joe Thornton l’avaient tous deux réussi.

D’ailleurs, Marleau (en 2012) et Matthews, sont deux des cinq joueurs depuis 1943 à avoir marqué neuf buts lors des cinq premiers matchs de l’année. Ovechkin l’avait réussi l’an passé tandis que Mike Bossy et Mario Lemieux sont les deux autres. C’est la première fois que ça arrive dans deux saisons consécutives depuis 1920. Matthews est aussi le premier Leafs à marquer lors des cinq premiers matchs de la saison en 74 ans. Bref, la production actuelle des vedettes des Leafs est pratiquement inégalée et même si c’est difficile à faire à cause de leur uniforme, on doit l’apprécier.

Ce n’est toutefois pas le seul exploit offensif que l’on voit dans la LNH ces temps-ci et à ce chapitre, il faut souligner Artemi Panarin qui a récolté quatre points dans un gain de 5-4 des Jackets contre les Panthers. Il faut dire que son seul but de la rencontre a été rendu possible par un fiasco défensif des Panthers, donc le Russe a su profiter de ses opportunités.

Boston est une autre équipe tirée par ses vedettes et en voyant le but de David Pastrnak en avantage numérique contre les Oilers, c’est facile de comprendre pourquoi. Le talent dont il fait preuve sur cette séquence est incroyable et ça nous rappelle pourquoi lui, Marchand et Bergeron ont un total de 22 points en quatre parties cette année.

Marcus Sorensen est moins connu que David Pastrnak, mais c’est probablement sa plus grosse compétition pour le but de la soirée puisque l’attaquant des Sharks a épaté la galerie en désavantage numérique pour ouvrir le score contre les Rangers. Il faut dire que c’est ce que ça prenait pour battre Henrik Lundqvist, qui a fini la soirée avec 41 arrêts dans une victoire des siens de 3-2 en prolongation.

Ryan Johansen a quand même tenu à s’insérer dans la discussion avec son but d’assurance pour les Preds contre les Jets. Ça a été une drôle de rencontre alors que les Jets ont offert neuf avantages numériques, dont huit consécutifs, aux Preds, mais ces derniers n’ont pas été capable d’en profiter. C’est aussi bon de noter que Tyler Myers a reçu un 10 minutes d’inconduite après avoir applaudi arbitres pour cette suite de punitions. Ce sont deux équipes qui ne s’aiment pas et c’est une très bonne nouvelle pour la deuxième ronde des séries.

Pour revenir aux grosses performances offensives de la soirée, David Perron a récolté son quatrième tour du chapeau en carrière. C’était son troisième avec les Blues et son deuxième contre les Flames. En fait, son dernier était également contre Calgary il y a presque deux ans jour pour jour. Le score de 5-3 est trompeur parce que les Flames n’ont jamais vraiment été dans cette rencontre et ils ont marqué deux fois en fin de match pour resserrer le tout.

Phil Kessel a aussi récolté un tour du chapeau jeudi soir et c’était son premier avec les Penguins. En fait, il s’agissait de son premier depuis février 2014, donc il commençait à être dû. Ça a permis aux Penguins de gagner 4-2 contre des Golden Knights, qui n’ont qu’une victoire en cinq matchs et elle venue en fusillade. Il faudra commencer à se poser des questions à Vegas puisqu’on sait qu’une équipe ne peut pas faire les séries en octobre, mais elle peut les manquer et ce serait toute une déception après l’histoire incroyable de l’an passé.

Nouvelles et rumeurs

  • Les Canucks ont causé la surprise de la soirée en battant le Lightning à Tampa Bay 4-1. Ils ont marqué leurs quatre buts dans les neuf dernières minutes de jeu. Elias Pettersson a marqué un but dans ce match, ce qui lui donne sept points en quatre matchs. C’est le deuxième meilleur total dans l’histoire de l’équipe pour les quatre premiers matchs en carrière d’un joueur.
  • Plus tôt dans la journée, les Canucks avaient annoncé qu’ils allaient retirer les numéros des jumeaux Sedin l’an prochain.
  • De leur côté, l’Avalanche a aisément battu les Sabres 6-1. Nathan MacKinnon a marqué pour une quatrième rencontre consécutive.
  • Les Wings ont annoncé qu’ils vont retirer le #4 de Red Kelly. Il a joué son dernier match pour Detroit en 1960 et depuis ce temps-là, 31 joueurs ont porté ce numéro pour les Wings. Le dernier a été Jakub Kindl en 2016. Kelly a fait huit équipes d’étoiles en plus de gagner un trophée Norris et trois Lady Byng lors de son passage avec les Wings.
  • Austin Watson a vu sa suspension être réduite de 27 à 18 matchs.
  • Nolan Patrick manquera de sept à 10 jours à cause d’une blessure au haut du corps.

Le match à surveiller ce soir

C’est le choix le plus facile à faire de l’année puisqu’il n’y a aucune rencontre à l’horaire ce soir dans la LNH. Comme c’est vendredi, je suis certain que tu vas trouver autre chose à faire, mais c’est bizarre et rare de voir une soirée sans activité dans la ligue.