RBC Canadian Open – Jour 1 // PA Parenteau et David Desharnais participent au pro-am

Drama
Screen shot 2014-07-22 at 6.52.41 AM

Plusieurs joueurs du PGA Tour qui seront en action ce weekend au Royal Montréal pour le RBC Canadian Open ont foulé les allées du parcours mythique, lundi, en compagnie de célébrités pour disputer un pro-am, afin d’amasser des dons pour la fondation Golf Canada. Disons que les joueurs du PGA Tour, comme les Canadiens Mike Weir et Stephen Ames, étaient plus occupés à donner des conseils aux amateurs plutôt que de se concentrer sur leur propre jeu.

Deux joueurs des Canadiens de Montréal, David Desharnais et le nouveau venu P.-A. Parenteau, ont accompagné d’autres golfeurs professionnels lors de cette belle journée à l’Île-Bizard. Parenteau a mentionné sans grande surprise que se joindre au CH était un rêve qui se réalisait enfin. Daniel Brière avait raconté la même chose il y a environ un an. Desharnais a confié qu’il allait servir de «guide touristique» à l’ancien de l’Avalanche afin de s’habituer au rythme de vie de joueur de hockey à Montréal.

Parmi les autres anciens du tricolore présents, Guy Carbonneau, Vincent Damphousse et Mathieu Darche ont également bien fait. Sans l’ombre d’un doute l’homme le plus heureux de la journée était Michel Bergeron qui a adoré sa journée en compagnie de Graham De Laet. Il semblaittrès impressionné par chaque élan de DeLaet. Le Tigre y est allé de quelques coups d’éclats, notamment sur le 2e trou du parcours, alors que le caddy de Graham, Julien Trudeau, lui a donné la distance parfaite. Bergeron a effectué un coup de fer 8 à quelques pieds du drapeau. Michel Bergeron a d’ailleurs confié que DeLaet était le joueur le plus impressionnant avec lequel il avait eu la chance de jouer.

Vous allez reconnaitre Graham DeLaet avec le son que son driver fait lorsqu’il frappe une balle. C’est tout simplement assourdissant et unique. Originaire de la Saskatchewan, Graham DeLaet, 32 ans,  En plus de ses coups de départs monstres, DeLaet réussi toujours ses coups d’approche à perfection et il est rarement à plus de 20 pieds du trou. Selon son caddy Julien Trudeau, DeLaet a joué -5 (65), et ce, sans vraiment se concentrer sur chacun de ses coups. Il est vraiment à surveiller cette fin de semaine dans sa quête de devenir le premier Canadien à remporter le Canadian Open depuis Pat Fletcher, en 1954.