RBC Canadian Open // 11 choses à savoir pour mieux apprécier ce tournoi de la PGA

Drama

Toute la semaine, notre collaborateur spécial Duffman couvrira le tournoi de golf RBC Canadian Open. Voici les choses à savoir alors que la compétition est sur le point de débuter.

john-daily

1. Horaire de la semaine

Mercredi : Pro-Am du Championnat RBC qui regroupera certains des meilleurs golfeurs présents qui seront jumelés à des artistes québécois et internationaux. Les activités de la journée se dérouleront de 7 :00 à 18 :30, toujours au Royal Montréal. Rumeur: Justin Timberlak pourrait se pointer le bout du nez.

Jeudi : Ce sera le début du tournoi officiel de l’Omniun Canadien, alors que tous les joueurs disputeront une première ronde compétitive. Les premiers départs se tiendront à 7 :10 et les activités devraient se compléter vers 18 :30.

Vendredi : Pour une deuxième journée consécutive, tous les golfeurs seront en action pour y disputer la 2e ronde de ce tournoi Canadien.

Samedi : Les 70 meilleurs golfeurs de ces deux premières rondes se disputeront la 3e ronde du tournoi RBC Canadian Open. Ce sera également la journée de la famille. Plusieurs activités pour les jeunes seront organisés et tous les enfants de 17 ans et moins auront accès au parcours gratuitement, lorsqu’accompagné par un adulte détenteur de billets. Les activités prendront part entre 8 :00 et 18 :00.

Dimanche : Ronde finale. Le champion de l’Omnium Canadien sera couronné à la conclusion de la quatrième ronde. Les activités auront lieu de 8 :00 à 18 :00.

2. Prix des billets

Pour la journée de mercredi, des billets d’admission générale sont disponibles à 23,09$, tandis que pour les 4 rondes officielles du tournoi, les billets sont à 75,28$. Si vous voulez avoir accès à quelques salons privés et loges, les billets sont disponibles à partir de 130$. Pour tous les détails, visitez le http://www.rbccanadianopen.com

3. Le gagnant de 2013

Brendt Snedeker gagne grâce à la femme de Hunter Mahan. En 2013, le gagnant du RBC Canadian Open, Brendt Snedeker, présentement classé 35e au monde, peut remercier son compatriote américain Hunter Mahan pour cette belle victoire. Mahan, qui comptait déjà 5 victoires sur le PGA Tour, a préféré quitter le tournoi de l’an passé alors qu’il menait par deux coups avec une seule ronde à faire, pour assister à la naissance de sa petite fille, à Dallas. Une décision qui lui a peut-être coûté 1 million de dollars, s’il avait gagné le tournoi. Ne pleurez toutefois pas trop vite pour Mahan, lui qui a déjà empoché plus de 25 millions de dollars en carrière.

4. Les favoris aux livres

Les favoris pour remporter l’Omnium Canadien selon les preneurs aux livres de Vegas cette année sont Dustin Johnson, Matt Kuchar et Jim Furyk. Les Américains, classé respectivement 15e, 7e et 10e au monde, ont tous la même cote de 12/1. Ce qui veut donc dire qu’un pari de 100$ peut vous rapporter 1200$, advenant une victoire de l’un de ces participants.

Le champion de l’an passé, Brendt Snedeker, est à 22/1 alors que le Canadien avec les meilleures odds est sans surprise Graham DeLaet, qui se hisse au 38e rang mondial, avec des chances à 25/1.

5. Le Royal Montréal plus vieux terrain en Amérique du nord

Saviez-vous que le Royal Montréal est le plus vieux club de golf en Amérique du Nord ? Fondé en 1873, le club mythique était alors situé sur le Mont-Royal. La reine Victoria a décerné le titre royal en 1884, et il est l’un des 66 terrains royaux au monde.

 6. 19 Canadiens en compétition

Il y aura un total de 19 Canadiens qui fouleront les allées du Royal Montréal ce weekend. Les plus connus sont évidemment Mike Weir, champion du Masters en 2003, Stephen Ames, champion du Players en 2006 et Graham De Laet, qui ne cesse d’accumuler les top 10, bien qu’il soit toujours en quête de sa première victoire en carrière sur le PGA Tour. Toutefois, Adam Hadwin, natif d’Abbotsford en Colombie-Britannique, et David Hearn, qui a terminé 2e à la classique John  Deere en 2013, sont à surveiller.

Parmi les Canadiens présents, deux Québécois ont également réussi à se qualifier pour ce tournoi local. Le Montréalais Dave Lévesque et Bill Walsh, natif de Val-Morin, tenteront de devenir les premiers Canadiens en 60 ans à soulever la coupe de cet omnium.

7. Un mariage brisé vient bien prêt de coûter le trophée au champion de 1950

En 1950, le trophée de l’omnium Canadien vient tout prêt de ne pas être remis. La Seagram Gold Cup avait en effet été pris en otage dans la cause de divorce du champion de 1949 Dutch Harrison. Heureusement, le trophée a été expédié au club de golf Royal Montréal juste à temps pour le tournoi

8. Tiger Woods rate la coupure pour la première fois en carrière à Montréal

Parlant de problèmes matrimoniaux, Tiger Woods a raté le couperet pour la première fois en carrière en 1997, lors du Canadian Open, qui était disputé au Royal Montréal. Il a ramené des cartes de 70 et 76, ce qui fût insuffisant pour se qualifier lors des rondes du weekend. Woods s’est toutefois bien repris en 2000, remportant ce championnat sur les allées de Glen Abey, à Toronto.

9. Record de 106 ans

Albert H. Murray devient le plus jeune golfeur à remporter l’Omnium Canadien à l’âge de 20 ans, dix mois et deux jours, un record de 1908 qui perdure toujours.

10. The one that got away – Jack Nicklaus

Jack Nicklaus, qui possède le record de tout les temps avec 18 victoires en tournois majeurs, avoue toujours aujourd’hui, que son plus grand regret professionnel est de ne pas avoir remporté l’Omnium canadien. Du temps de Nicklaus, les Omnium nationaux étaient très important, même celui du Canada. Bien qu’il ait terminé à 7 reprises en 2e position, le Golden Bear, n’a jamais pu soulever cette magnifique coupe.

11. John Daly

Le golfeur flamboyant est de loin le plus facile à repérer sur le terrain. Si vous voyez passer une grosse orange, c’est lui.