Christophe Perreault

Rasmus Dahlin a vraiment failli se retrouver à Chicago

Embed from Getty Images

La beauté de la loterie du repêchage, c’est que c’est carrément de la chance qui change le futur de plusieurs organisations de la LNH. On parle de joueurs générationnels dont la destination est littéralement décidée par des balles, donc quand ça arrive, il va toujours y avoir des clubs qui sont passé près pour rien et cette année, cette équipe est Chicago.

Les Blackhawks avaient besoin que la balle 11 sorte lors du dernier tirage pour remporter Rasmus Dahlin et lorsque le bouton a été pesé pour sortir cette dernière balle, le 11 était la balle la mieux placée pour sortir. Malheureusement pour Stan Bowman, la 6 est sortie de nulle part pour envoyer le défenseur aux Sabres de Buffalo. C’est un internaute qui a découvert ça en passant la vidéo officielle du tirage au peigne fin.

Bien évidemment, c’est une balle qui aurait changé beaucoup parce qu’au lieu de se retrouver avec le premier choix, les Sabres auraient glissé au troisième rang puisqu’ils ont également gagné ce tirage. Ça voudrait dire qu’il n’y aurait pas eu de retirage pour ce choix et que le Tricolore se serait ramassé au sixième échelon à la place du troisième.

C’est clair qu’on pourrait faire ça avec tous les choix du top trois, mais la différence de talent entre Rasmus Dahlin et des gars comme Svechnikov et Zadina est assez importante pour que ça fasse vraiment plus mal aux Blackhawks. Ceci étant dit, on ne se sentira pas trop mal pour l’organisation qui a probablement connu le plus de succès dans la dernière décennie.

Les photos qui montrent à quel point Chicago était près

La vidéo de la loterie