Publicité virtuelle sur les baies vitrées du Centre Bell

Canadiens Drama
baie vitrée centre bell
baie vitrée centre bell

Avant que vous me posiez la question: non, les gens qui assistent au match au Centre Bell ne voient pas les publicités sur les baies vitrées. Ces publicités sont virtuelles et destinées aux téléspectateurs.

Je me demande si ce concept qui permet aux équipes moins riches de générer des revenues supplémentaires est vraiment une bonne idée pour les Canadiens de Montréal. Je crois qu’on aurait pu être plus créatif que de copier des stratégies moyennes que d’autres clubs utilisent. Ça ne veut pas dire que le voisin à Toronto ou Ottawa le fait, qu’il faut aussi le faire. En tout cas, Geoff Molson, qui se cache sur Twitter pour trouver des infos sur ses joueurs, trouve cela vraiment bon.

Sous le règne de Ray Lalonde, le Canadien a réussi à être créatif en rentabilisant des investissements qui donnaient une valeur ajoutée au spectateur. Par exemple, le Jumbotron et les deux Power Ring. Oui, il y avait énormément de publicité sur ses panneaux lumineux haute définition, mais ils offraient aussi quelque chose d’intéressant au spectateur : reprise, animation, information, vidéo d’avant-match, etc.

STOP! Petite chose cocasse dans ce texte d’analyse publicitaire. Joel Bouchard et Marc Denis de RDS  version 3D. Merci @minatoires

Oui, je le sais. Les nouvelles publicités de ce soir sont liées à l’expérience du téléspectateur. C’était juste pour démontrer le point qu’on peut être ingénieux afin d’augmenter les revenues et faire plaisir aux annonceurs, sans pour autant nuire à l’expérience du partisan.

Déjà que le spectacle sur la glace fait pitié, que RDS peine à offrir une expérience audio (suround sound) et choisir les bonnes images; les filets noirs de protection derrière les buts agacent; la maudite pub de Lasik en plein milieu de l’écran quand on montre les reprises de la caméra à l’intérieur du but; voilà qu’on ajoute des publicités virtuelles sur les baies vitrées du Centre Bell. La prochaine étape est définitivement celle-ci:

Attention. Évidemment que je ne critique pas la publicité puisque mon modèle d’affaires est basé sur ce concept et que j’ai étudié dans ce domaine. Je déplore le fait que le Canadien de Montréal nous a habitué depuis les 5-6 dernière années à des innovations marketing mettant de l’avant des facettes interactives, uniques et offrants des bénéfices autant à l’annonceur qu’au spectateur. Les Power Ring, Jumbotron et autres ont fait le Canadien de Montréal des leaders du marketing dans la NHL. Imité les autres organisations, 2-3 ans en retard, démontre peut-être que le CH a passé de leader à suiveux.

Est-ce que le visionnement d’un match de hockey se dirige de plus en plus vers quelque chose qui ressemble à une belle coquille bleu-blanc-rouge (ou plutôt multicolore compte tenu de tous les logos des commanditaires) complètement vide?

Je vous pose ma fameuse question: Accepté ou Refusé les publicités virtuelles sur les baies vitrées du Centre Bell pendant les matchs des Canadiens diffusés à la télévision de RDS?

P.-S. Avant que les haters viennent écrire dans les commentaires que mon blogue est bourré de publicités, gardez en tête que sur 25stanley il n’y a pas de pop-up, de page redirect ou autres affaires vraiment gossantes. Il y a des sites qui font pires. Je préfère vendre des wallpaper (background) en me forçant de les rendre agréables à l’œil sans nuire à la lecture du contenu.