L’Europe bat Petr Mrazek et la République tchèque

Drama

Leon Draisaitl a fait très mal aux Américains dans le 1er match du tournoi en marquant le 2e but dans la victoire de l’Europe. Alors que les États-Unis avaient besoin d’une victoire des Tchèques contre les Européens lundi, le joueur des Oilers a fait la même chose en déjouant Petr Mrazek pendant la prolongation pour donner une victoire de 3-2 aux siens.

Les fans des Red Wings savent que Petr Mrazek est capable du meilleur comme du pire et c’est exactement ce qu’on a vu à la Coupe du monde lundi après-midi. Le gardien tchèque a gardé son équipe dans le match au cours des 42 premières minutes de jeu avec une trentaine d’arrêts, mais il a cédé un but qu’il aimerait revoir à Mats Zuccarello pour faire 2-1 en début de 3e période.

Le pire, c’est que quelques secondes auparavant, alors que les Européens écoulaient les dernières secondes d’un 5 contre 3, Petr Mrazek a tout simplement volé Roman Josi avec un arrêt de la mitaine qui hantera les rêves du Suisse. C’était loin d’être son premier arrêt spectaculaire dans cette rencontre.

En début de 2e période, il a arrêté un lancer de punition d’Anze Kopitar, qui avait tenté de faufiler la rondelle entre les jambières du gardien des Wings. Kopitar avait obtenu cette opportunité après que Michal Kempny ait fermé sa main sur la rondelle dans le demi-cercle du gardien. C’est finalement Zdeno Chara qui a réussi à déjouer le gardien tchèque plus tard dans la période grâce à un tir alors qu’il y avait pas mal de circulation devant le filet.

Malheureusement pour l’Europe, Jakub Voracek a égalé la marque un peu plus de 3 minutes plus tard avec un bon lancer. La même chose est arrivée après le but de Zuccarello. Cette fois-ci, c’est Martin Hanzal qui a profité d’une punition de Thomas Vanek en zone offensive pour marquer sur l’avantage numérique. C’est ce qui a forcé la tenue de la prolongation, mais ce ne fût pas suffisant pour la troupe de Tomas Plekanec.

Les buts du match

Quelques arrêts de Petr Mrazek