Pekka Rinne a été déjoué par le 1er tir de Pittsburgh en 37 minutes

Avant le 1er match de la finale, Pekka Rinne était le favori des preneurs aux livres pour le Conn Smythe. Gageons que ce sera un peu différent après cette rencontre alors que les Penguins l’ont endormi. Pittsburgh a marqué sur 2 tirs consécutifs dans ce match, mais 37 minutes de jeu s’étaient écoulées entre ces deux lancers.

En effet, les Penguins n’ont pas obtenu de tirs en 2e période, ce qui était une première dans l’histoire de la finale de la Coupe Stanley. Avant ça, leur dernier tir était le but de Nick Bonino qui avait plutôt été un bond malchanceux sur la jambière de Mattias Ekholm. Le tir suivant est venu exactement 37 minutes plus tard alors que Jake Guentzel a déjoué le gardien des Prédateurs avec un lancer dans le haut du filet.

Entre ces deux tirs, les Preds avaient remonté le déficit de 3 buts qu’ils accusaient et c’est Frédérick Gaudreau qui avait inscrit le but égalisateur sur une belle passe d’Austin Watson. C’était son premier but en carrière dans la LNH à ce qui était seulement 12e match dans le circuit et son 3e en séries. C’était donc un but capital pour Jake Guentzel alors que les Preds avaient tout le momentum grâce à leurs 3 buts entre les deux tirs des Penguins.

Rinne termine la soirée avec 4 buts accordés sur 11 tirs et Nick Bonino en a ajouté un autre dans le filet désert pour donner une victoire de 5-3 à son équipe. Pittsburgh peut se compter très chanceux de sortir de cette rencontre avec le gain, mais il n’y a pas de photo sur la feuille de pointage. Ils vont donc le prendre sans problème alors que les Preds pourront se motiver en disant que s’ils jouent de la sorte pendant le reste de la série, ils vont trouver le moyen de remonter la pente comme ce fut le cas lundi soir.

Le but gagnant contre Pekka Rinne

Le but égalisateur de Frédérick Gaudreau