Patrick Marleau ne sera pas suspendu

On n’a pas eu besoin d’attendre trop longtemps avant de voir notre première controverse dans la série finale de la Coupe Stanley. En 3e période lundi soir, Patrick Marleau a appliqué une mise en échec très limite à Bryan Rust. Il a reçu une punition mineure sur le jeu, ce qui était clairement mérité, et la séquence a dû être révisée par le département de la sécurité des joueurs.

Marleau ne sera toutefois pas suspendu. Il aurait été sauvé par le fait qu’il aurait tenté d’appliquer une mise en échec complète, ce qui laisse croire qu’il ne visait pas la tête. Greg Wyshynski, de Puck Daddy, a comparé cette situation avec celle de Dustin Byfuglien contre Brendan Gallagher plus tôt cette saison.

C’est aussi l’un des rares cas où la feuille de route d’un joueur aurait pu l’aider. Marleau n’est pas un joueur qui tente ce genre de mises en échec. Il n’a jamais été suspendu et il a même reçu des votes pour le Lady Byng lors de 9 des 11 dernières saisons dans la LNH. La ligue dit ne pas prendre les historiques des joueurs en compte avant de prendre une décision pour déterminer si le joueur mérite d’être suspendu, mais dans ce cas-ci, la feuille de route de Marleau leur a peut-être montré qu’il n’y allait pas pour un contact aussi brutal.

Ça ne réconfortera toutefois pas les Penguins de Pittsburgh, qui ont perdu celui qui a marqué 4 buts au cours de leurs 3 derniers matchs. Bryan Rust a pris part à une présence après cette mise en échec, mais il est retourné au vestiaire par la suite. Après le match, Mike Sullivan a dit que son état allait être réévalué quotidiennement, mais c’est difficile de ne pas penser qu’il a subi une commotion cérébrale sur la séquence.