Une passe lumineuse de Patrice Bernier fait la différence à New York

Drama
Patrice Bernier
Crédit photo - impactmontreal

Une passe lumineuse de Patrice Bernier fait la différence à New York.

L’Impact de Montréal a entamé son voyage à l’étranger. Premier stop New-York.  La bande à Mauro Biello et Patrice Bernier devaient rebondir du match nul contre Seattle Sounders.

À l’alignement partant, un changement de formation avec un dispositif en 4-2-3-1. Calum Mallace en lieu et place de Marco Donadel blessé à l’échauffement.

Le Yankee Stadium a la particularité d’être petit, mais alors très petit. Les Montréalais peinent à rentrer dans le match. Jack Harrison et David Villa manquent coup sur coup l’occasion d’ouvrir le score dans les 10 premières minutes de jeu. Le Bleu-Blanc-Noir finit par céder à une frappe de Rodney Wallace suite à un cafouillage dans la surface. C’est 1-0 pour New York City FC ! Dans la minute suivante Nacho Piatti est proche d’égaliser mais trouve le poteau de Sean Johnson.

Cliquez pour voir la vidéo

 

Cliquez pour voir la vidéo.

Le club local a concédé la possession du ballon durant une majeure partie de la première mi-temps et reprenait la seconde partie sur les mêmes bases avec Matteo Mancosu introuvable, Hernan Bernadello essoufflé et Laurent Ciman maladroit. La colonne vertébrale de l’Impact est chancelante.

Mais à la 68e minute une ouverture lumineuse de Patrice Bernier pour Dominic Oduro permet à l’Impact de marquer contre le cours du jeu. Sur la route on prend ce qu’on nous donne ! Le capitaine Bernier a ainsi rejoint Felipe au premier rang de l’histoire de l’Impact pour les mentions d’aide en MLS, avec 24.

Cliquez pour voir la vidéo.

Pas grand chose à se mettre sur la dent jusqu’à la fin du match. À noter les entrées d’Adrian Arregui et d’Anthony Jackson-Hamel. L’Impact se contente volontiers du match nul alors que New York est incapable d’inscrire un second but.

« C’est toujours bon de prendre un point à l’équipe locale, a ajouté Dominic Oduro. Nous avons très bien défendu, mais nous n’avons pas trop reculé. Nous sommes restés plus haut, et nous sommes arrivés à faire ce que nous voulions faire. Nous aurions adoré gagner, mais tout le monde est très satisfait du résultat que nous avons obtenu ici, contre une très bonne équipe. »

Désormais place à la trêve internationale, pour les matchs des équipes nationales, avant de reprendre la compétition contre Chicago Fire samedi 1er avril.


Kan Football Club, la poutine du soccer ! La plateforme INCONTOURNABLE des amateurs québécois pour des nouvelles, vidéos et podcasts sur le ballon rond.