NHL // Un réalignement qui pourrait être un casse-tête

Drama

Récemment, j’ai expliqué sur mon blogue, La Vie Est Une Puck, qu’une des constantes dans l’histoire de la NHL avait été d’appliquer une division géographique assez déficiente lorsqu’il s’agit de diviser les équipes. Il n’est donc pas surprenant de voir la « nouvelle » équipe de Winnipeg évoluer dans la division Sud-Est quand on sait que les Canucks de Vancouver ont déjà joué dans l’Est et que le Canadien a déjà évolué dans la même division que les Kings de Los Angeles… Et bien si on se fit à quelques tweets de Bob McKenzie d’hier, la NHL ira probablement avec un réalignement tout aussi tordu pour rapatrier les Jets dans l’Ouest l’an prochain.

McKenzie a avancé hier que la NHL décidera en décembre prochain quoi faire pour envoyer les Jets dans l’Ouest parce qu’il est une évidence même que cette équipe des Prairies soit dans la conférence Ouest. Apparemment la solution la plus probable afin de faire ce changement serait d’envoyer les Red Wings de Detroit dans la division Sud-Est… Je vous entends déjà vous poser la question « Ouate de Phoque? » La réponse n’est pas trop compliqué, Detroit veut « revenir » dans la conférence de l’Est depuis assez longtemps et la NHL lui a promis depuis « un bon boutte » que le geste se fera dans un bientôt qui se fait attendre.

Detroit étant une des grandes équipes de la NHL, une des plus vieilles (et non pas une des « originales »), ses demandes ont plus de priorités que celles d’autres équipes. Le problème avec le déplacement de l’équipe dans l’Est est que la conférence de l’Ouest predrait une de ses têtes d’affiche. Les Red Wings sont pour le moment une des rares équipes qui peuvent attirer les foules un peu partout dans l’Ouest, du genre à Phoenix ou Dallas un mardi, parce qu’ils forment LA grande équipe de hockey américaine. Ils sont donc une des vaches à lait de l’Ouest. Ils mangent donc leur pain noir depuis des années avec ce rôle en attendant d’aller dans l’Est où toutes les équipes sont dans le même fuseau horaire et la plupart des équipes plus près géographiquement que dans l’Ouest…

(Les deux équipes de l’Est de l’Ouest…)

Or, les Red Wings ne sont pas les seuls à vouloir allez à l’Est. On sait tous que les Blue Jackets de Columbus aimeraient également faire partie de la conférence de l’Est pour plus ou moins les mêmes raisons. La ville de Columbus étant par exemple à quelques heures de route de Buffalo et de Pittsburgh, cette jeune franchise de la Rust Belt pourrait avoir un certain envol en développant une vraie rivalité régionale avec certaines équipes qu’elle ne rencontre qu’une seule fois, deux fois au pire, par saison pour le moment.

Tout ça en plus est doublé du fait que les équipes de l’Ouest voyagent plus, il est difficile de fonder une « fanbase » lorsque plusieurs matchs commencent assez tard. Imaginez donc, vous détestez les 2-3 matchs du Canadien qui débutent à 9 ou 10 heure et pour cause, vous avez une vie. Dites-vous que les Blue Jackets et les Red Wings, les deux équipe de l’ouest dans le même fuseau horaire que nous, doivent en faire presque une quinzaine par année… Ça n’aide pas nécessairement, surtout dans le cas des Blue Jackets, à faire aimer le hockey au niveau local. C’est une des raisons notamment pourquoi les Blue Jackets n’ont pas de couverture télévisuelle propre et ont ainsi moins de visibilité. Un départ vers l’Est et plus de match par exemple contre Washington et Philadelphie aiderait certainement à mettre l’équipe à attirer plus de gens au Nationwide Arena. Mais malheureusement pour cette équipe, les Red Wings semblent avoir priorité dans le move.

Si le geste d’envoyer une équipe des Grands-Lacs qui évolue dans l’Ouest dans la division Sud-Ouest peut être géographiquement incohérent, il semble que ce changement puisse n’être qu’un mal pour un bien pour une équipe qui voyage déjà beaucoup si elle veut rencontrer plus souvent les Leafs, les Rangers, le Canadien ou les Bruins pour ne nommer que les autres équipes classique parce qu’elles voyagent déjà beaucoup… Et voir une équipe classique dans la section Sud-Est pourrait remplir quelques arénas du Sud du même coup…

Mais dans un autre ordre d’idée, si la ligue veut faire plus de cohérence au niveau géographique, elle devra aller au-delà de ce « droit d’aînesse » des Red Wings qui semble prévaloir et faire un « move » plus cohérent et déplacer disons les Predators de Nashville dans la division Sud-Est. À mon avis je viens de donner une option un peu trop logique pour la NHL…

(Je vous entends frétiller à l’idée de voir plus de matchs Predators-Panthers)

Mais on n’a pas droit uniquement àa la question à savoir qui va aller dans l’Est… À l’inverse, la place que prendra les Jets de Winnipeg dans l’Ouest peut également porter à confusion…

Si les Jets vont dans l’Ouest pour céder sa place dans la division Sud-Est (je vous épargne un réalignement total pour voir Detroit ou Columbus dans la Nord-Est), d’autres gestes pourraient en faire frustrer d’autres. Dans ses quelques tweets d’hier, McKenzie affirme que la NHL ne serait pas intéressée à avoir une conférence avec quatre équipes comme la division Smythe de l’époque, donc Winnipeg prendrait la place de l’équipe de la division Centrale qui ira dans l’Est peu importe si c’est Nashville, Columbus ou le candidat attendu, les Red Wings. Cela pourrait faire frustrer une équipe comme les Stars de Dallas qui demandent depuis belle lurette de quitter la division Pacifique pour la division centrale où les autres équipes évoluent pour la plupart dans le même fuseau horaire…

Je ne parlerai que de cet exemple de changements possibles de division dans la NHL dans l’Ouest, je pourrais continuer jusqu’à demain matin…

Mais vous voyez à quel point c’est compliquer de faire un changement de division dans la NHL parce qu’il y a des équipes qui seront toujours désavantagées et celles qui ont été désavantagées par le passée veulent toujours en profiter pour être dans une position plus cohérente… Il s’agit d’un sujet toujours intéressant parce qu’il laissera toujours des équipes perdantes pour en faire certaines gagnantes et on voit également que certaines équipes ont plus de privilèges que d’autres…

Ça me rappelle l’inscription que l’on retrouve à la fin d’Animal Farm de George Orwell :

All animals are equal but some animals are more equal than others…

Tags: