NFL: Les championnats de conférence

Drama

Il ne reste qu’un match de football avec une signification, mais c’est le plus important: le Super Bowl. D’ailleurs, vous aurez droit à un preview du grand match la semaine prochaine. Pour le moment, concentrons nous sur les deux excellents match qui se sont déroulés ce dimanche.

Nouvelle de la semaine:
-La nouvelle de la semaine est définitivement la mort de Joe Paterno. Il s’est éteint dimanche matin aux alentours de 9 heures. Il luttait avec un cancer du poumon. Il fut l’entraineur le plus victorieux de l’histoire de collège américain. Malheureusement, plusieurs se rappelleront de lui seulement pour l’épouvantable scandale qui a éclaboussé Penn State, son université, il y a quelques mois. Il a entrainé les Nittany Lions de Penn State entre 1966 et 2010.

Highlight du week-end:
Le fait saillant du dimanche a définitivement été l’interception de Jimmy Smith des Ravens après une déviation de son safety. Smith a réussi un catch spectaculaire et a ramené le ballon sur une bonne distance dans un moment crucial du match.

Patriots 23-20 Ravens
Cette rencontre était entre deux équipes très bien équilibrés. La preuve est que ça s’est joué sur deux erreurs de Baltimore en fin de match. Tout d’abord, avec environ 25 secondes à faire, Lee Evans a échappé un touché certain. Puis, l’erreur dont on se rappellera surement le plus, Billy Cundiff a raté un placement de routine 32 verges en toute fin de match. Ce placement aurait amené les deux équipes en prolongation et il faut admettre que ce surtemps aurait été complètement fou. Il faut donner du crédit aux deux unités défensives qui ont limité les forces des attaques auxquelles ils ont fait face. Brady a été limité à moins de 300 verges par la passe en plus d’être intercepté 2 fois. Pour les Ravens, Ray Rice n’a pu courir que pour 67 verges et cela a fait mal à leur attaque sans aucun doute.

Giants 20-17 49ers Prolongation

C’était un autre match qui nous tient au bout de notre divan. Les deux équipes se sont tenus pendant 4 quarts et il a fallu la prolongation pour les séparer. C’était tellement égal que les deux clubs avaient autant de verges d’accumulés avec 5 minutes à faire au 4e quart. C’est difficile de faire plus près que ça. Eli Manning a été crucial dans la victoire des siens alors qu’il a lancé 58 fois dans le match tout en se faisant sacker à plusieurs reprises par une ligne défensive de San Francisco terriblement coriace. Victor Cruz en est tout un autre qui a très bien performé pour les siens avec pratiquement 150 verges. Chez les 49ers, Vernon Davis a encore une fois été une bête pour les siens. Il a représenté l’attaque par la passe à lui tout seul puisque les receveurs de passes ont amassé 1 catch pour 3 verges. Michael Crabtree en est un qui doivt prendre des responsabilités pour la défaites des leurs. Malheureusement pour Kyle Williams, ce sera de lui dont on se souviendra dans ce match. Il a échappé deux bottés de dégagement qui ont changé l’allure du match.

Nous aurons droit à tout un Super Bowl et un remake du Super Bowl qui avait empêché les Pats de compléter leur saison parfaite il y a 5 ans. Si ce match est aussi bon que ceux auxquels nous avons eu droit en ce dimanche, le 5 février sera une bonne journée pour l’amateur de sport.

Crédit photo: Greg Cooper