Milos Raonic s’incline en finale à Wimbledon

Drama

Pour la première fois de sa carrière, Andy Murray affrontait quelqu’un d’autre que Novak Djokovic ou Roger Federer lors de la finale d’un tournoi majeur et il voulait en profiter. C’est exactement ce que l’Écossais a fait en route vers son 2e titre à Wimbledon avec une victoire de 6-4, 7-6 (3), 7-6 (2) contre Milos Raonic.

Les nerfs de Raonic se sont faits sentir tôt dans le match alors qu’il a dû défendre son premier point de bris dès le 3e jeu de la rencontre. Heureusement, le Canadien a gagné à 30-40 et il a conservé son service. Ce n’était toutefois que partie remise pour Murray, qui a obtenu le bris sur le 7e jeu après avoir pris une avance de 15-40. Le Canadien a gagné le 1er point de bris, mais il a perdu le suivant, qui a été le dernier de la manche.

En 2e manche, Milos Raonic a dû défendre un point de bris au 1er et 7e jeu ainsi que deux autres au 9e, mais il a répondu à l’appel à chaque fois. D’ailleurs, l’un des points de bris du 9e jeu est venu à la suite d’un point remporté par Murray malgré le 2e service le plus rapide dans l’histoire de Wimbledon (147 milles à l’heure). Ce set a finalement eu besoin d’un bris d’égalité pour faire un vainqueur. C’est Murray qui l’a gagné 7-3. L’Écossais n’avait toujours pas fait face à un point de bris dans ce match.

Ses premiers sont venus dans le 5e jeu de la 3e manche, mais Murray remporté 4 points consécutifs pour se sortir du trouble. C’étaient les deux seuls points de bris du set alors que les deux joueurs ont eu besoin d’un autre bris d’égalité pour faire un vainqueur. Encore une fois, Murray l’a remporté par la marque de 7-2.

Malgré cette défaite, Milos Raonic peut certainement être fier de son parcours à Wimbledon. Il est devenu le premier joueur à être né dans les années 90 à se rendre en finale d’un tournoi majeur. Raonic était aussi le premier homme canadien à avoir la chance de jouer pour un titre de grand chelem en simple.