Milan Lucic : « Je ne m’excuse pas pour ce qui s’est dit dans la poignée de main »

Campbell-Horton-Lucic-Boychuk

Vendredi, les joueurs des Bruins vidaient leur vestiaire. C’était donc leur dernière chance de parler aux médias avant une saison morte pendant laquelle les partisans vont se demander ce qui s’est passé en 2e ronde.

C’était aussi la dernière chance pour Milan Lucic d’expliquer ou de s’excuser pour ses propos envers Dale Weise lors de la poignée de main. Malheureusement, l’attaquant des Bruins a décidé de ne pas reculer.

Il a déclaré « Je ne suis pas le premier à le faire et je ne suis pas le dernier non plus. Je ne suis pas désolé de l’avoir fait. Je joue avec mes émotions dans un jeu émotif. […] Je ne peux pas reprendre ce que j’ai dit, donc je ne m’excuse pas pour ce qui s’est dit pendant la poignée de main.«

Techniquement, je suis pas mal certain que Lucic a raison. Il n’est sûrement pas le premier à faire quelque chose du genre, mais auparavant, les gars respectaient le fameux code qui dit que ce qui se dit sur la glace y reste. Weise a décidé que des menaces de mort dépassaient ce code et il en a parlé. D’ailleurs, je suis certain que présentement, Lucic est plus fâché du fait que Weise ait parlé qu’autre chose.

Par contre, ce n’est pas parce que les gars se sont écoeurés toute la série ou que d’autres innocents aient déjà utilisé la poignée de main pour envoyer des menaces que ça donne le droit à Lucic de le faire. Il a manqué une belle occasion de se taire encore une fois.

Le plus stupide là-dedans, c’est que Lucic ne pourra pas mettre sa menace à exécution. Si jamais la ligue le voit faire un plaquage douteux contre Weise l’an prochain, ils vont pouvoir le suspendre pour tentative de blessure, seulement à cause de cette histoire-là et le fait qu’il ne démontre aucun remord. Ça va être la même chose pour les officiels qui vont certainement le surveiller pendant les matchs Canadiens-Bruins.

Citation via Matthew Linsky et Joe MacDonald